Caster Semenya est hermaphrodite (intersexuelle)

Selon The Sydney Morning Herald Tribune, la championne du monde du 800 m à Berlin en août dernier, la Sud-africaine Caster Semenya, serait hermaphrodite.

Les examens sanguins, chromosomiques et gynécologiques réalisés à la demande de l'IAAF (Association internationale des fédérations d'athlétisme) après la victoire de l'athlète montreraient qu'elle possède à la fois des organes génitaux féminins et masculins. Elle n'aurait ni utérus, ni ovaires, mais des testicules internes qui produisent de la testostérone, ce qui l'avantage par rapport à ses concurrentes.
N'ayant pas triché, Semenya ne devrait pas se voir retirer son titre mondial, indique Le Figaro. Mais l'IAAF, qui devrait rendre son arbitrage dans ce dossier lors de son prochain conseil exécutif fin novembre, réfléchirait à la possibilité d'octroyer une autre médaille d'or à la Kényane Janeth Jepkosgei, deuxième de la finale du 800 m.

Aucune décision ne sera prise avant 2 mois. "Nous n'avons pas encore tous les résultats et ceux que nous avons doivent être soumis à des experts", indique Pierre Weiss, secrétaire général de l'IAAF.

Photo: Caster Semenya lors des mondiaux de Berlin 2009.

Psychomédia avec sources:
Le Figaro

Voyez également:

Transsexualisme: état de la prise en charge médicale et consultation publique (en France (avril 2009)