Prison pour un blogueur misogyne haineux et admirateur d'un tueur de femmes

La cour du Québec a refusé, jeudi, d'accorder une libération sous caution au blogueur Jean-Claude Rochefort, 61 ans.

Arrêté en décembre 2009 et incarcéré de manière préventive, il est accusé d'avoir proféré des menaces de mort à l'encontre des femmes en général suite à une enquête sur son blogue. Ce dernier arborait notamment une photo de Marc Lépine, l'auteur de la fusillade qui a coûté la vie à 14 femmes à l'École polytechnique de Montréal en décembre 1989. Le juge Claude Leblond, considérant qu'il est « une bombe à retardement », a décidé qu'il devra rester en détention en attendant l'issue de son procès.
"L’accusé va beaucoup plus loin qu’exprimer une idée. Il s’agit d’une incitation à la haine des femmes, à commettre des meurtres de femmes et des menaces de mort à l’égard des femmes. Il avait une obsession à gagner une guerre contre les femmes qui voulaient éliminer les hommes ", a estimé le juge.

Il fait également face à une accusation de possession illégale d’arme à feu.

Le dossier sera repris en cour le 16 février.

Le site du blogueur (bilingue) est toujours en ligne et permet de se faire une opinion de la dangerosité de l'individu.

Psychomédia avec sources:
Radio-Canada, Rue Frontenac