Qu'est-ce que la polygamie dans le droit français?

En droit français, la polygamie est le fait de contracter un second mariage sans avoir mis fin au premier, indique la sociologue Isabelle Gillette-Faye, directrice du Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles, dont les propos ont été recueillis par France Info.

Elle est interdite en France, depuis la loi de 1993, par l’article 147 du Code civil : “On ne peut contracter un second mariage avant la dissolution du premier”. Tout contrevenant est punissable d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende (article 433-20 du Code pénal). Mais cette disposition ne concerne que les mariages civils et non les mariages religieux, qui ne sont pas nécessairement enregistrés sur les états civils. Le fait de vivre avec plusieurs femmes sans être marié avec elles n’est pas répréhensible par la justice.
Mme Gillette-Faye évalue à environ 20.000 le nombre familles polygames en France.

La plus grande proportion de ces familles ne seraient pas d’origine arabe, mais d’Afrique sub-saharienne. Environ 80% seraient maliennes, bénéficiant de la politique du regroupement familial dans les années 1970, puis 1990.

Certains courants plus fondamentalistes de l'islam considèrent que c’est le droit, voire le devoir, de chaque musulman d’avoir plusieurs épouses, explique la sociologue.



Illustration : Pays autorisant la polygamie en 2006. Wikipédia. Psychomédia avec source:
France Info