Ottawa a mal géré le programme d'accès aux médicaments pour les réfugiés

Alors que l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires (AQPP) du Québec invitait cette semaine ses membres à exiger le paiement des médicaments de la part des réfugiés et demandeurs d'asile, l'Ordre des pharmaciens enjoint, dans un communiqué, l'Association et le ministre de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, M. Jason Kenney, à reprendre leurs négociations afin de trouver de façon urgente une solution à la situation. L'Ordre appelle également ses membres à prendre toutes les mesures raisonnables et diligentes pour continuer à mettre l'intérêt des patients en priorité.

Un programme fédéral prévoit le remboursement aux pharmaciens des médicaments qu'ils fournissent à cette clientèle, mais selon l'AQPP, les paiements d'Immigration et Citoyenneté Canada accusent beaucoup trop de retard.

Les délais atteignent dans certains cas jusqu'à trois ans, les sommes dues pouvant atteindre des dizaines de milliers de dollars, indique le directeur des affaires publiques de l'AQPP, Vincent Forcier. Par ailleurs, les montants des remboursements ne représentent souvent qu'une partie des sommes déboursées en raison de confusion sur les médicaments couverts.

Citoyenneté et immigration Canada, rapporte Le Devoir, admet des problèmes dans l'administration du programme et confirme les délais de 3 ans pour certains pharmaciens et les incompréhensions quant à la liste des médicaments autorisés et des prestataires qui peuvent en bénéficier. Il annonce que la gestion du programme vient d'être confiée à la Croix-Bleue Medavie et que les remboursements devraient dorénavant être faits dans un délai maximum de 21 jours.

Les responsables de la santé publique craignent les conséquences du moyen de pression pour cette clientèle souvent démunie et malade. L'AQPP conseille de son côté aux personnes n'ayant pas les moyens de payer les médicaments avant de se faire rembourser par Ottawa de se rendre à l'urgence où ces derniers leur seront fournis gratuitement.

Psychomédia avec sources:
Ordre des pharmaciens du Québec (communiqué), Radio-Canada, Le Devoir
Tous droits réservés