Égypte : les femmes aussi manifestent contre Moubarak

Les femmes aussi manifestent en Égypte, rapporte France 24. Plusieurs pages Facebook leur rendent hommage.

"Les femmes manifestent aux côtés des hommes et appellent, comme eux, à plus de justice, d’égalité et de démocratie", dit Nawal el-Saadawi, écrivaine et féministe renommée en Égypte.

"Ce qui est nouveau, c’est qu’il y a des femmes âgées mais aussi des femmes portant le hijab. (...) Il ne s’agit pas d’un mouvement limité à la frange jeune et libérale du pays", rapporte Rowand Helmii, étudiante au Caire.

"Il y a énormément de femmes dans les manifestations. Elles sont en général plus présentes dans la journée que le soir. En tout cas au début du mouvement, car maintenant on les croise même une fois la nuit tombée", dit Mohamed D. qui vit au Caire.

L’atmosphère serait plus sûre pour elles, rapporte-t-il, et la raison principale, serait que la police a quitté la ville. Les policiers en civil étaient réputés pour harceler les femmes dans les cortèges [ils sont revenus lundi au Caire, mais ne s’occuperaient que de la circulation].

Les suites des événements actuels seront d'une grande importance pour les femmes. Notamment, les Frères musulmans, de plus en plus visibles dans les manifestations, veulent imposer la loi coranique. Mais pour l'heure leurs dirigeants "ménagent leur fragile alliance avec les activistes laïques" (Le Nouvel Observateur). Ils assurent qu'ils n'obligeront pas les femmes à porter le voile en public, tout en se montrant flous sur le rôle des femmes dans la société et les droits de la minorité chrétienne. La Fraternité tire surtout sa popularité de ses services sociaux qui pallient l'inefficacité de ceux du gouvernement, rapporte Le Nouvel Observateur.

Photo : Une manifestante en niqab porte une pancarte "Non à la vandalisme !" Postée sur Flickr par Monasosh (France 24)

Psychomédia avec sources:
France 24, Le Nouvel Observateur
Tous droits réservés