Nuit des sans-abri: une politique provinciale globale en itinérance demandée

Ce vendredi, se tiendra pour une 22e année consécutive, la Nuit des sans-abri: "Une vigile à la belle étoile remplie d'émotions et surtout de chaleur humaine où les personnes de la rue et la population partagent un moment privilégié ponctué d'activités et de spectacles". L'événement se tiendra cette année dans 25 villes au Québec avec pour thème la lutte à la pauvreté, une des causes principales de l'itinérance.

Avec des prestations de la sécurité du revenu de 574 $ par mois, "essayez donc de vous trouver un logement et de combler vos autres besoins de base", commente l'humoriste Christian Vanasse, des Zapartistes (1), porte-parole de l'événement.

Dans une étude publiée en septembre dernier, le Conseil national du bien-être social établissait l'impact de la pauvreté sur les dépenses publiques à 25 milliards $ par an au Canada. "Pourtant, un investissement de la moitié de cette somme en rehaussement des prestations d'aide sociale et en logement social permettrait de combattre la pauvreté", estime Christian Vanasse.

"(...) on demande au gouvernement du Québec de se doter d'une Politique globale en itinérance, ce qui permettrait de faire de la lutte à l'itinérance une priorité et d'agir avec une action cohérente de tous les ministères et dans toutes les régions", indique Pierre Gaudreau, coordonnateur du Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal(RAPSIM).

Cette demande, reprise dans le rapport de la Commission parlementaire sur l’itinérance tenue en 2008-2009, soutenue par de nombreuses villes, le Barreau du Québec et la Commission des droits de la personnes n’a pas encore trouvé écho. À date, le gouvernement ne s'est contenté que d'un Plan d'action aux moyens restreints et limité à quatre villes.

La population est invitée à manifester sa solidarité en venant faire un tour dans la nuit de vendredi. Selon les régions, il y aura: témoignages, interventions artistiques, café, repas, et braséro pour se réchauffer. À Montréal, un point de presse constituera le coup d'envoi (à 18 heures dans la cour du Comité social Centre-Sud, au 1710 Beaudry), avec allumage du brasero, des discours et un numéro d'humour de Christian Vanasse des Zapartistes. À Québec, les activités se tiendront jusqu'à 3 h samedi matin à la Place de l'Université du Québec, à l'intersection de la rue de la Couronne et du boulevard Charest.

C’est aux Naufragés des villes que les 25 Nuits participantes ont remis leur prix Coup de cœur cette année, afin de souligner leur contribution à la sensibilisation à la réalité des sans-abri. Cette série télévisée a notamment suivi le parcours d’un homme et d’une femme plongés pour deux mois dans la pauvreté avec une pitance mensuelle de moins de 600 $ pour survivre.

(1) Les Zapartistes sont un groupe d'humoristes québécois, créé en 2001, faisant de l’humour politique. "Parce que rire est une si jolie façon de montrer les dents" est leur slogan. Wikipédia.

  • Psychomédia avec source: Rapsim (communiqué). Tous droits réservés.