Citoyenneté canadienne: normes plus strictes et interdiction de niqab à l'assermentation

Le port du niqab et de la burqa est désormais interdit lors des cérémonies d'assermentation pour l'obtention de la citoyenneté canadienne, a annoncé le ministre canadien de la Citoyenneté, de l'Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney.

Il a reçu, a-t-il indiqué, plusieurs plaintes de juges à l'immigration qui ne voyaient pas le visage des candidates.

«On n'est pas en mesure d'interdire aux gens de porter ce qu'ils veulent dans leur milieu, mais quand ils reçoivent des services, il faut évidemment démontrer qui vous êtes. Ce n'était pas le cas dans les cérémonies de citoyenneté et j'étais franchement étonné», a commenté le ministre, dont les propos sont rapportés par La Presse.

Cette nouvelle mesure s'inscrit dans un plan de revalorisation de la citoyenneté canadienne dans lequel figurent aussi les mesures suivantes:

- la note de réussite de l'examen de citoyenneté passera de 60 à 75 % et le test contiendra plus de contenu sur les valeurs, l'histoire et les symboles du pays;

- les capacités linguistiques seront mieux vérifiées afin de s'assurer que les demandeurs maîtrisent au moins l'une des deux langues officielles.

Par ailleurs, un communiqué du ministère indiquait vendredi dernier que 6500 personnes originaires de plus de 100 pays font l'objet d'enquêtes pour avoir frauduleusement tenté d'acquérir la citoyenneté canadienne ou de conserver leur statut de résident permanent (le plus souvent en prouvant leur présence sur le territoire canadien avec des documents falsifiés alors qu'ils séjournaient à l'étranger).

Psychomédia avec sources: Radio-Canada, La Presse, Canoë. Tous droits réservés.