Face à un problème de santé, diverses options de traitements médicaux, y compris celle de ne rien faire, sont souvent à considérer. Ces options comportent des bénéfices et des risques présumés qui sont à soupeser.

Des études indiquent que, de plus en plus, les patients désirent participer activement aux décisions portant sur leur santé, rapporte France Légaré de l'Université Laval (Québec), chercheuse dans le domaine de l'implantation de la prise de décision partagée dans le milieu médical1.

Les patients sont en effet les mieux placés pour réfléchir à ce que représentent pour eux les risques et les bénéfices associés à chacun des choix disponibles en fonction de ce qui est le plus important pour eux.

Ce test, l'Échelle de conflit décisionnel, développé par Annette O'Connor de l'Université d'Ottawa (Canada) et ses collègues en 19952, évalue le niveau d'incertitude-certitude (ou confort-inconfort) vécu par les patients dans le processus de prise de décision médicale partagée.

Voyez, au moyen de ce test de 16 questions, comment est votre participation aux décisions médicales qui vous concernent.

Êtes-vous une femme ou un homme ?

Avez-vous déjà passé ce test auparavant ?

  1. Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en implantation de la prise de décision partagée dans les soins primaires.

  2. Annette O'Connor (1995), Validation of a decisional conflict scale, Medical Decision Making. Traduction française: France Légaré et al. (2009).