TEST de dépression d'approche cognitive: Inventaire de dépression de Beck

Ce test de dépression, l'Inventaire de dépression de Beck ("Beck Depression Inventory", BDI), a été publié pour la première fois en 1961 par le psychiatre Aaron T. Beck (1) et révisé en 1996 (BDI-II) pour tenir compte notamment des critères diagnostiques du DSM-IV (2) de la dépression. L'utilisation de ce test est répandu dans la recherche et la pratique médicales et psychologiques.

Le modèle de la dépression d'Aaron T. Beck, reconnu comme fondateur de la psychothérapie d'approche cognitive, a été très influent.

Il remettait notamment en cause la vision freudienne (psychanalyse) considérée comme manquant de scientificité et d'efficacité.

Selon Beck, la personne dépressive a tendance à devenir moins objective et à s'évaluer elle-même, ainsi que son environnement et l'avenir, de façon plus négative et pessimiste. Elle a tendance à se percevoir comme inapte, incapable, indésirable ou indigne et à percevoir le monde extérieur comme trop hostile, exigeant et plein d'obstacles insurmontables. Elle a tendance à croire que le futur lui réserve surtout des déceptions, difficultés, échecs et rejets. Aider la personne, par divers moyens, à développer une vision plus objective l'aide à surmonter la dépression.

Voyez également:

(1) Pionnier, avec Albert Ellis, de la psychologie cognitive. Notamment récipiendaire en 2006 du prix Lasker, le plus prestigieux prix médical américain et en 2008 de l'American Psychiatric Association Distinguished Service Award.

(2) DSM-IV, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux ("Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders"), publié par l'American Psychiatric Association.