La revue Prescrire a actualisé, dans son numéro de février, sa liste « des médicaments à écarter des soins et à remplacer par de meilleures options car leur balance bénéfices-risques est défavorable dans toutes leurs utilisations ».

Sept antidépresseurs figurent dans cette liste de 74 médicaments jugés plus dangereux qu'utiles. Ces antidépresseurs exposent plus que les autres à des risques graves sans avoir une meilleure efficacité, estime la revue.

Les antidépresseurs «  ont en général une efficacité modeste, souvent d’apparition lente  », mentionne la revue.

Document en PDF sur Prescrire : Pour mieux soigner, des médicaments à écarter : bilan 2016.

Psychomédia
Tous droits réservés