L'Échelle du sentiment d'efficacité personnelle1, publiée par les psychologues Ralf Schwarzer et Matthias Jerusalem en 1995, mesure les croyances en ses capacités d'atteindre des buts et de faire face aux diverses situations qui peuvent survenir. Il s'agit d'un des tests les plus utilisés dans la recherche en psychologie.

Les croyances en ses capacités, qui sont à distinguer de ses capacités réelles, influencent comment une personne pense, agit et se sent. Elles constituent un déterminant important de la motivation et de l'action. Plus le sentiment d'efficacité personnelle est grand, plus une personne a tendance à fixer des objectifs élevés, à investir des efforts dans leur poursuite et à persévérer malgré les obstacles. Il s'en suit un meilleur accomplissement avec tous les bénéfices pratiques et psychologiques que cela comporte.

Pour chacune des affirmations qui suivront ces quelques questions, indiquez à quel point, sur une échelle de 1 à 4, elle est vraie pour vous.

Êtes-vous une femme ou un homme ?

Avez-vous déjà passé ce test auparavant ?

  1. Traduction du General Self-Efficacy Scale. Source: Schwarzer, R., & Jerusalem, M. (1995). Generalized Self-Efficacy scale. In J. Weinman, S. Wright, & M. Johnston, Measures in health psychology: A user's portfolio. Causal and control beliefs.