Le syndrome de sevrage du cannabis existe selon une récente recherche

Le syndrome de sevrage du cannabis est réel et devrait être ajouté aux manuels diagnostics selon des chercheurs qui basent leur conclusion sur une étude longitudinale auprès de 43000 Américains.

Ils ont analysé les réponses de 26113 participants qui disaient avoir consommé de la marijuana 3 fois ou plus par semaine durant leur période de plus grande consommation.
Puis l'analyse a été restreinte à 1119 participants qui avaient consommé de la marijuana 3 fois ou plus par semaine sans faire un abus d'alcool ou d'autres drogues.

Les symptômes les plus fréquents à l'arrêt de la consommation sont la fatigue, la faiblesse, les bâillements, l'hypersomnie, le ralentissement psychomoteur, l'anxiété et la dépression. Ces symptômes amenaient une détresse, nuisaient au fonctionnement et amenaient à reconsommer pour éviter la détresse.

Mais les avis divergent quant à l'interprétation de ces résultats. Pour certains, ces symptômes lors de l'arrêt ne sont pas nécessairement des symptômes de sevrage. Ils peuvent aussi être un effet de rebond ou faire partie d'une condition pré-existante.

Voyez également:

  • La marijuana détériore les habiletés cognitives avec le temps
  • Un nouvel antidépresseur accroît le taux de « cannabis du cerveau »
  • Le cannabis influence le développement du cerveau pendant la grossesse
  • Cannabis, alcool et conduite automobile