COLUMBIA (folies dépensières)

Réponse à: COLUMBIA (folies dépensières)

Surnom: COLUMBIA
Pays: Nouvelle-Calédonie
Âge: 20
Sexe: féminin

Au cours d'une dispute avec ma soeur, elle m'a avoué consultuer un psychiatre qui lui aurait appris que tous ses problèmes actuels seraient dus à son enfance, et surtout, sa famille... De plus, il lui aurait expliquer les raisons de ses folies dépensières (alors qu'elle n'en a pas les moyens). Depuis, elle se s'en excuser de ses dépenses, et n'arrête plus, même au détriement de nos relations... Je voudrais savoir si un psychiatre peu affirmer de tel chose à un patient. Ne doit il pas normalement, se contenter d'écouter ?

Bonjour Columbia,

Oui, un psychiatre peut affirmer de telles choses à sa patiente. Il fait son travail d'interprétation. Certains d'entre eux le commentent à voix haute, d'autres gardent leurs interprétations silencieuses. Cela dépend de la façon de travailler.

C'est un grand mythe de croire que le psychiatre doit se contenter d'écouter.

Votre s ur semble faire un très mauvais usage l'information qu'elle a entendue de son psychiatre. On peut présumer que sa psychothérapie n'est pas terminée.

Bonne chance à vous et à votre s ur, Columbia !

Georges-Henri Arenstein, Psychologue