MIMI (durée d'une thérapie pour dépression majeure)

Réponse à: MIMI (durée d'une thérapie pour dépression majeure)

Surnom: MIMI
Pays: Canada
Âge: 24
Sexe: féminin

Bonjour, J'aimerais savoir combien de temps dure une thérapie existentielle-humaniste pour un dépressif majeur. J'ai maintenant 24 ans, mais à l'âge de 21 ans, j'ai eu un épisode de dépression majeure. J'ai visité plusieurs thérapeute avant de tomber sur un qui me convenait. Alors j'ai commencé réellement ma thérapie à 22 ans, cela fait 1 an et 8 mois. J'ai pris des antidépresseur pendant 6 mois.

Avec ma thérapeute, j'ai énormément changé. Je ne suis plus suicidaire, et je n'ai pas fais de crise dépressive depuis 4 mois. Mes perceptions des choses ne sont définitivement plus maladaptées. Je sais que je ne suis pas parfaite, mais de toute façon qui l'est!!

Je ne sais pas si je dois terminer ma thérapie. Je sais que je devrais en parler à ma thérapeute, mais je n'ose pas car je me demande si elle sais jusqu'où elle doit m'amener.

C'est peut-être un problème en soit de me sentir mal à l'aise de poser cette question à ma thérapeute, mais je tiens à m'informer pour s'avoir à quoi dois-je m'attendre.

Si vous pouvez répondre à ma question, j'en serais très heureuse

Merci

Bonjour Mimi,

Une thérapie d'orientation humaniste peut durer de quelques mois à plusieurs années. La durée n'est pas définie par l'ampleur du problème mais par des variables très élastiques (les résistances, l'assiduité, la motivation, etc.) et très fluctuantes (le rythme d'apprentissage, le rythme du changement, la qualité de l'alliance thérapeutique, etc.).

Je crois comprendre que vous avez réalisé des progrès significatifs en psychothérapie : tant mieux.

Pour ce qui est de la fin de la thérapie, elle fait partie intégrante du processus. Il est donc important de soulever le sujet avec votre psychothérapeute.

Vous vous demandez si elle (votre psychothérapeute) sait jusqu'où elle doit vous amener. J'ose croire que non. Un psychothérapeute n'est pas un chauffeur de taxi qui a en tête la destination finale du client et un itinéraire pour s'y rendre. Votre psychothérapeute vous accompagne ! Elle marche à côté de vous pour vous prendre la main des fois. Elle marche derrière vous pour pousser dans le dos occasionnellement. Mais elle ne marche pas devant vous.

Même si la chose vous semble ardue, je vous invite à faire l'effort de lui parler de l'amorce de la fin telle que vous la voyez.

Bien à vous, Mimi !

Georges-Henri Arenstein, Psychologue