Mouton noir (elle a tout raté)

Réponse à: Mouton noir (elle a tout raté)

Surnom: Mouton noir
Pays: Québec
Âge: 35
Sexe: féminin

Bonjour,

Félicitations pour votre site web!

Pourquoi moi? Pourquoi pas un autre que moi ! Moi j'écris pour une raison, j'ai l'impression que je suis le mouton noir, que personne ne m'aime. Au travail je ne suis jamais invités à participé a des activités avec les autres. Il me semble que je ne suis pas une fille méchante, faut-il absolument un mouton noir à chaque place?

Ma mère elle est centré sur elle même, elle ne parle que de elle et combien sa maison est belle et combien c'est beaucoup mieux ce qu'elle fait. Avoir une conversation avec mon frère est quasi impossible, parceque ce que pour lui ce que je fait et ce que je dit c'est complètement idiot.

Je sais pas mais là je commence à être écoeuré, je parle jamais a personne et je ne me sens pas accepté nul part et j'ai pas de place nul part.

J'ai été marié pendant un certain temps, mon mari était violent, je suis divorcé, je suis seule depuis ce temps.

Vous savez quoi? Il me semble que j'ai tout raté et en fait ce que je voudrais c'est recommencé à une autre place, même une autre ville ou personne ne me connaît et ne plus pensée au passé et réussir a me faire aimer.

Voila j'ai dit ce que j'avais à dire, vous ne publierez peut être pas cette lettre et je comprendrai que sûrement y a bien pire que moi qui me plaint de me sentir rejeté et vous direz que peut être je mérite mon sort.

Mouton noir.

Bonjour Mouton noir,

Merci pour vos bons mots relativement à notre site !

Vous avez l'impression d'être un mouton noir et selon votre vision de l'existence, personne ne vous aime.

Si votre mère ne pense qu'à elle et pas à vous, si votre frère considère vos paroles comme étant idiotes, et si votre mari ait été violent envers vous et aussi si quelques personnes de votre entourage ne vous acceptent pas cela veut-il dire automatiquement que vous n'avez de place nulle part ?

Je ne crois pas. Cela veut sans doute dire que votre bonheur dans la vie n'est pas lié à votre mère, à votre frère, à votre ex-mari, ni à quelques personnes rejetantes. La terre est peuplée d'autres individus qui sauront vous accepter si vous vous acceptez vous-même.

L'acceptation de soi est beaucoup liée au vécu de l'enfant et à sa relation à sa mère et à son père. Si vous avez connu des blessures psychologiques à ce niveau, il m'apparaît sage de les guérir par une psychothérapie.

Recommencer votre vie dans une autre ville, inconnue de tous, risque fort de vous conduire à un autre échec : le manque d'amour, vous le portez à l'intérieur de vous, peu importe la ville où vous habitez, peu importe le travail que vous faites. Vous désirez «réussir» à vous faire aimer. C'est là une ambition irréaliste. Aimez-vous vous même et laissez les autres décider s'ils vous aimeront ou non.

Je déplore le ton de la fin de votre lettre où vous vous disqualifiez en minimisant votre problème et en affirmant que vous méritez votre sort. Et vous déguisez votre conviction en nous attribuant cette pensée.

Corrigez le tir, Mouton noir, et rappelez-vous que les moutons noirs se font traiter ainsi avec leur propre complicité.

Bonne chance, Mouton noir !

Georges-Henri Arenstein, Psychologue