Ocean : Trop de questions

Posté par Ocean le 26-06-01
Canada
féminin
23
oui
très grave
Bonjour!
Je tiens à vous féliciter pour votre site, c'est vraiment géniale! Je le consulte souvent, j'ai déjà écrit à plusieurs
reprises sans avoir de réponses mais je comprends que vous devez être débordés par moment et qu'il est impossible pour vous de répondre à toutes les questions. J'espère malgré tout que cette fois-ci, vous serez en mesure de me répondre.

Voici mon problème. Je suis en couple depuis déjà quelques années (mariés depuis peu). J'adore mon mari plus que tout au monde. Je l'échangerais pour rien au monde. Je crois que nous formons un bon couple, nous avons nos petits problèmes quotidiens mais dans l'ensemble nous sommes heureux.

Je crois que je fais de l'angoisse. À plusieurs reprises je me suis mise à penser à des choses qui me bouleverse et je deviens de plus en plus anxieuse plus j'y pense. Je vais vous donner 2 exemples.

1- J'ai trompé mon mari il y a déjà quelques temps, je lui ait tout raconté peu après, j'ai cru que j'allais mourir car je ne voulais pas le perdre, il m'a pardonné et on a décidé de tout recommencer à neuf, depuis c'est merveilleux mis a part que moi j'y pense toujours, je ne peux m'empêcher de penser que j'ai trompé mon mari et que je lui ai fait du mal, de la peine et que j'ai failli le perdre, et quand je commence à penser à tout ca, on
dirait que je m'autostimule à y penser, je sais pas si vous comprenez, c'est difficile à expliquer, plus j'y pense, pus je m'enfonce dans l'anxiété, je sais très bien que mon mari lui a passer au travers de cette affaire là et
que maintenant c'est une nouvelle vie, mais moi je ne peux m'empêcher d'angoisser, est-ce que c'est normale même après quelques années?? comment faire pour arrêter d'y penser?

2-un autre exemple, ces temps-ci je me suis mise à penser à mon adolescence, et à mes anciennes amies, je me suis souvenues que j'ai eu 4 amies lesbiennes auparavant, toutes les 4 ont essayés de me faire croire que j'étais lesbiennes en me disant que je l'étais probablement sans le savoir, et que je sortais avec des gars seulement pour l'apparence. J'ai toujours cru qu'elles n'avaient pas raison et certaine de mon hétérosexualité.

Depuis que je me suis mise à pensé à ca, je me demande si je ne suis pas lesbiennes sans le savoir, j'aime mon mari plus que tout, je suis attirer par les gars, je n'ai jamais vu une filles comme étant autre chose qu'une amie. Je suis capable de dire que certaines filles sont belles mais est-ce que ca fait de moi une lesbiennes? quand mon mari et moi écoutons des films un peu osées, je suis excités par les filles et les gars, est-ce que ca fait de moi une lesbiennes? je veux dire, même si certains petits détails viennent dans mes pensées en lien avec les filles est-ce que ca fait de moi une lesbiennes?

Quand je me mets à penser à ca, j'angoisse, j'ai comme une phobie d'être lesbiennes sans le savoir, mais je sais très bien que je suis attirées par les hommes et que des fois mêmes j'ai de la misère à connaître mes limites, du pourquoi j'ai trompé mon mari. J'ai de la misère à me suivre ces temps-ci et quand je me retrouve seule, je me mets à penser à tout ca et je me mets à angoisser, a un tel point que j'ai de la misère à manger pendant plusieurs jours. Suis-je normale? Suis-je lesbiennes? Qu'est-ce que je peux faire pour arrêter toutes ces pensées que viennent me nuire mais que je sais très bien qu'elles sont fausses?

J'espère avoir de vos nouvelles, je suis vraiment angoissée par mes questions, et je me demande si je suis normale et quand est-ce que tout cela va arrêter??

Merci d'Avance!

Réponse à Ocean, 23 ans (trop de questions)
26-06-01

Bonjour Ocean,

"Trop de questions" est le titre de votre lettre. Et je constate que vous vous posez effectivement un très grand nombre de questions…inutiles.

Vous savez que vous êtes attirée par les gars et néanmoins vous vous demandez si vous êtes lesbienne.
Vous avez trompé votre mari, il a pardonné, vous avez recommencé à neuf et néanmoins vous remuez les mêmes vieilles idées…

C'est votre insécurité qui semble vous jouer des tours en produisant des idées obsessives. Ces idées ont, bien évidemment, une fonction, sinon plusieurs : peut-être celle de vous désigner comme méchante, négative, coupable, incompétente.

Êtes-vous en train de continuer le " travail amorcé " par un parent dans votre enfance ? Êtes-vous en train de penser à tout cela pour lui donner raison ? Cette angoisse sert-elle les intérêts de quelqu'un d'autre que vous ? À vous de trouver les réponses à ces questions, réponses qui vous amèneront sans doute sur le chemin de l'affirmation de qui vous êtes.

Au besoin, faites-vous aider par un professionnel pour y voir plus clair.

Bien à vous.
Georges-Henri Arenstein
Psychologue