J'ai 42 ans et je suis anorexique

Bonjour,

J'ai 42 ans, je suis enseignante ( ou plus exactement je l'étais car en ce moment je suis en congé de maladie ), j'ai un mari formidable, quatre magnifiques enfants et je suis anorexique déclarée depuis trois ans. Je pèse 38 kilos pour 1m67. Je veux me sortir de cet enfer. Mais comment y arriver ? Cette maladie isole, te coupe du monde extérieru. Je me sens en sécurité dans ma maison. Tout m'angoisse, dès que je perds le contrôle, je suis perdue. J'ai un énorme besoin d'amour. J'ai l'impression de ne pas exister, d'être invisible, transparente. Depuis toute petite, j'ai vécu pour le bonheur des autres. Toujours prête à répondre aux attentes de l'autre en m'oubliant complètement. Mes parents, malgré tous mes efforts pour qu'ils m'aiment, ne m'ont jamais montré leur amour, ils ne m'ont pas reconnue, ils n'ont jamais été fière de moi, ils
m'ont utilisée pour arriver à ce qu'ils voulaient : cendrillon soubrette, prête à tout faire pour leur plaire. A 13 ans, mon frère aîné m'a abusée sexuellement pendant une longue année. Il a détruit ma vie de femme. Il y a un an, je l'ai avoué à mes parents : leur réaction , ne pas me croire, dire que c'était de ma faute et me conseiller d'aller me confesser. Tout ce que j'attendais. Je maigris et mes parents m'ignorent totalement. Je continue à assumer toutes les tâches ménagères seule, les enfants, leurs activités, leurs devoirs, les repas , tout. Aucun aide, aucun soutien, aucun signe, aucun mot d'encouragement. J'ai coupé tous les liens avec eux et avec mes frères et soeur. je ne les intéressais plus, je ne pouvais plus rien leur offrir. Je suis suivie par différents thérapeutes qui me soutiennent, me conseillent, m'écoutent, me respectent. Mais le déclic ne se fait toujours pas. J'ai besoin d'en parler, de recevoir des témoignanges de personnes adultes qui souffrent comme moi. Merci de m'avoir lue.

Christine