Personnalité limite


J'ai une fille qui a été diagnostiqué personnalité limite cette année. Comme le milieu familial a beaucoup d'importance, je réfléchis souvent et j'aime lire des documents afin de comprendre les problèmes de notre famille et de nous en tant que parents. Le premier enfant de la famille semble très bien dans sa peau; c'est le second enfant qui a une personnalité limite. Les deux enfants ont été désirés par les parents, principalement par moi la mère. Nous avons eu des problèmes de couple marqués pendant l'enfance de notre fille. J'ai moi-même pensé fortement à la séparation. De plus, j'ai été assez malade pendant une période de sa petite enfance, je l'ai abandonné, sans que ce soit volontaire et malgré que j'ai fait mon possible pour lui redonner confiance en moi j'ai toujours eu l'impression que je n'avais pas entièrement réussi(elle avait 3 ans et demi à cette époque). J'ai consulté à diverses époques de sa vie afin de comprendre les réactions de mon enfant; elle a souvent eu un comportement excessif. Elle faisait tout pour avoir l'attention de tout le monde, à l'école, en visite ou ailleurs. Lorsque nous avons déménagé dans une autre ville alors qu'elle avait 8 ans elle a eu de gros problèmes d'adaptation, là aussi j'ai consulté des spécialistes. Moi aussi pendant cette période j'ai eu des problèmes d'adaptation, j'ai eu de la difficultés à me trouver un emploi; j'ai terminé pendant cette période un baccalauréat afin de me trouver un emploi et pour cela je partais de la maison 5 jours par semaine en me disant que son père allait devoir s'en occuper. Je me faisait un devoir de l'appeler tous les soirs et de lui laisser la possibilité de me rejoindre tous les soirs, chaque fois qu'elle avait besoin de parler. Cette période a été très difficile pour moi, j'étais déchirée entre le désir de finir les études que j'avais commencé et la douleur de voir souffrir mon enfant de mon absence. J'étais aussi faché contre mon conjoint qui au fond se foutait pas mal de mes ambitions et de mon désir de travailler. Comme je l'ai dit plus haut, la vie a été difficile pour mon enfant. Pour parler de son père disons qu'il a toujours été préoccupé par sa carrière plus que tout, et quand des obligations familiales se présentaient, il n'avait pas le choix il ne pouvait sacrifier son travail pour quoi que ce soit... Je ne lui fais pas de critique, je suis restée avec lui. J'aurais dû normalement abandonner ce conjoint qui ne voulait pas me permettre de m'épanouir, je manquais de confiance en moi, j'avais plus peur de partir seule(c'est ce que je pensais à cette époque). Mon conjoint avait aussi un problème de dépendance à l'alcool. Il est sobre depuis 5 ans et moi aussi à travers ces épreuves j'ai beaucoup changé, du moins je le crois. Ma fille a eu une thérapie de deux mois dans une clinique cet été; ça n'a pas tellement fonctionné. Le psychiatre lui avait prescrit un stabilisateur d'humeur et à un moment donné elle devenait de plus en plus dépressive. Elle a fait de gros efforts pendant cette période po ur terminer son DEC, elle a essayé de travailler, sans succès... Elle avait toujours le suicide en tête, nous l'avons accompagné plusieurs fois à l'urgence jusqu'à ce qu'elle rencontre un autre psychiatre qui lui a proposé un autre genre de suivi et de thérapie. La période de thérapie a été difficile pour elle mais elle a été fructueuse. Sa médication a été complètement modifiée; elle prend autre chose qu'un stabilisateur d'humeur, elle prend des ''expressor'' et pendant la thérapie elle a beaucoup appris sur les pensées automatiques, elle a repris contact avec nous, a rétabli un lien de confiance et présentement il me semble qu'elle est plutôt bien même si j'hésite à dire qu'elle est parfaitement bien de peur que....Elle a repris plein d'activités, elle a cessé d'avoir une vie désordonnée, elle ne parle plus de suicide, elle a des projets d'avenir, elle s'est réinscrite à l'Université, elle continue d'avoir des contacts avec son psychiatre et j'en suis très heureuse. Je suis triste d e n'avoir pas su aimer mon enfant moi qui désirait tant avoir des enfants et qui aime tant les enfants, je suis triste de n'avoir pas été assez forte pour faire les choix qui aurait pu faire que mon enfant fusse mieux équilibre... etc...

Suzanne

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur "Sauvegarder les paramètres" pour activer vos changements.

Re: Personnalité limite

BONJOUR J AI LU VOTRE TÉMOIGNAGE ET JE NE TROUVE PAS QUE VS AVEZ A VS CUPABILISÉE ET JE CROIS QUE SI VOUS PERSISTER A VS CULPABILISÉE VS DEVRIEZ ALLER CHERCHER DE L AIDE DE PLUS VOUS AVEZ FAITE VOTRE JOB DE PARENT DE FACON ADÉQUATE ETANT DONNER LES CIRCONSTANCES. LE PARTAGE AVEC D AUTRES PARENTS QUI SONT PASSÉS PAR CE GENRE DE PROBLÈMATIQUE SERAIT BÉNÉFIQUE POUR VS ET POUR EUX C EST UN MESSAGE D ESPOIR. BONNE CHANCE