Pervers narcissique manipulateur

Bonjour,

je viens sur ce site pour dénoncer quelqu'un qui était chère à mon existence mais qui m'a fait vivre un enfer.
Mon père est un pervers narcissique, j'en suis persuadé. depuis qu'il est en prison, je me suis rendu compte de la supercherie et la manipulation qu'il a infligé à ma famille. Il faut savoir qu'un pervers narcissique est une personne qui séduit l'autre et ensuite le détruit, par des mécanismes cachés et des sous-entendus blessant.
Deux de mes frères sont drogués (héroïne), ma soeur prend la même voie. Ca à cause du fait qu'il ont toujours rabaissés par ce père qui 'considère' l'autre comme objet. Moi, je n' pas suivi cette voie, car j'ai toujours eu peur de m'affirmer car je sentais que si je le faisais, je serais détruit. Le pervers narcissique détruit l'estime de soi, et par des procédés pervers, nous empêche d'être soi. Depuis qu'il est en prison (et j'espère qu'il restera longtemps pour mon bien et celui de ma famille, très culpabilisant pour un fils de dire ça), j'ai l'impression de VIVRE. Ma famille se sent mieux aussi et l'exprime, tout en ayant beaucoup de culpabilité. Cet homme nous a inculqué le respect de la famille, la fidelité en amour, la droiture dans le travail... hors, il a trompé ma mère à maintes reprises, dès les repas finis il allait dans son divan, il a escroqué de nombreuses entreprises... sans aucune culpabilité. Parfois, j'ai l'impression d'être parano, mais les faits sont là. Je me sens dans une angoisse profonde en ressentant cela, mais je sais que j'ai raison. Surtout que ces personnes là, nous font croire que le lien qui nous attachent à eux, est irremplaçable. Je voudrais connaître des témoignages d'enfants manipulés par leur père, et qui sont victimes de cette perversité. Ca me reconferterai dans ma façon de pensée.

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur "Sauvegarder les paramètres" pour activer vos changements.

Re: Pervers narcissique manipulateur

je suis exactement ds ton cas et ça me fait du bien de savoir que je ne suis pas seule ...
moi non plus je n'ose m'affirmer debvt mon père car je sais que je serais détruite ...

alors je la ferme mais personne ne fait rien .?.. c'est terrible ...
je t'ai envoyé un msg perso

a +

Re: Pervers narcissique manipulateur

bonjour tu connait la manipulation et dieu ses que ses dure de sortir de cela .jai été victime d inseste de mon grand père a l age de 5ans .il veule te faire sentir coupable de leur geste et te faire croire que ses toi qui fait mal .de ta faute car on est stupide ou on ne vos pas la peine que l on nous respecte .mes on est des etre humain qui non pas été traiter comme il le faut alors il y a des blessure qu il faut soigner jespère que tu pourras vivre mieux avec toi même bonne chance si tu a besoin dans parler je suis la pas souvent mes a chaque semaine car j aide beaucoup de personne qui comme moi on vécu l inseste je leur donne de l information de l écoute et surtous je ne les juge pas . prend bien soin de toi a bientot jespère.

Re: Pervers narcissique manipulateur

Bonjour,

J'ai moi aussi été confronté à la violence destructrice d'un pervers narcissique.
Dans mon cas ,ce n'était pas mon pére, c'était mon petit ami...
Notre relation a durée deux ans.
Et plus notre relation avancée dans le temps plus les jeux pervers étaient destructeurs...
Les premieres violence qu'il m'a faite subir ont été d'ordre physique ; (j'allais presque dire "juste physique".Non pas que je dedramatise la chose, mais je crois les violences morales, bien plus perfides et dévastatrices...).
Quand une de ses crises était passé, il venait s'excuser , disant qu'il ne recommencerait pas.
Plus "jamais".
Je pardonnais.
Je croyais aveuglement qu'il changerais.J'étais amoureuse.Trés.Pour la premiere fois de ma vie,(bien qu'ayant vécu d'autres relations auparavant) et je n'aurais renoncé pour rien au monde à cette relation qui m'était chere.
J'avais une vie sociale assez "intence",des amis qui avaient beaucoup d'importance pour moi, avec qui j'avais l'habitude de passer beaucoup de temps...
Lui était plutot taciturne et associal.
Tout le temps entrain de dénigrer tout le monde, contrairement à moi qui arrivais toujours à trouver du "bon" chez les gens que je n'appreciaient pas partiulierement...
Le fait que je vois du monde ne lui plaisait pas.Il manifestait trés clairement le fait qu'il était jaloux, que mes amis étaient cons , et , un peu moins clairement, me faisait culpabilisait sur le fait que lui "persone de l'aimait", qu'il avait eu une enfance diffcile, et des parents qui n'avaient jamais été là pour lui, alors que j'avais benefié de l'attention des miens...etc

Au début j'ai sans vraiment y prendre garde commencé à méloigner de mes amis, puis peu à peu,j'ai finis par ne plus les voir dutout.
Je ne voyais plus que lui.
Je le voyais tous les jours.
Du matin au soir, et du soir au matin.
Il n'y avait plus QUE LUI.
Les rare instant ou nous n'étions pas ensemble, il me harcelait au téléphone...
Il pouvait m'apeller pendant toute une nuit, me faisant culpabiliser si je lui disais simplement que je voulais dormir un peu ...

...J'ai commencé à manifester une premiere fois, l'envie et le besoin, d'avoir un peu de temps, à consacrer à mes amis, à ma famille, aux choses que j'aime faire...et c'est à partir de ce moment la que tout à vraiment commencé.

Manipulations.
Reflexions.
Chantages.
Culpabilisation à outrance...

J'ai dans un premier temps pensé, que tout changerais.
Qu'il fallait juste un peu de temps, pour prendre de nouvelles habitudes, pour qu'il ai confiance, et comprennent que passer du temps avec d'autres personnes, et passer du temps sans lui ne remettrait pas en questions mon affection pour lui.
Mais non.Rien n'y faisait.
Alors j'ai clairement exprimé mon desir de le quitter ....

...Il est devu violent.
Me tapait dessus, criait comme un hysterique et me menacait pendant des heures, tant et si bien qu'à la fin, j'étais trop fatiguées ,pour lutter encore et continuer à m'affirmer avec fermeté.

Apres ces crises la , il s'excusait toujours, redevait adorable, soucieux , "mielleux" même...
les premiers temps, cela me rassurait, je voyais ça comme les prémices d'un changement de comportement potentiel.Mais non.Toujours pas.

Il a commençé à se mettre dans la tête un peu plus tard que tout les hommes avec qui j'avais de rares contacts (c'est à dire les personnes qui étaient en cours avec moi, ou les amis avec qui à defaut de passer du temps, je correspondais) étaient tous des "rivaux potentiels"...

C'était absoluement invivable.
Des que je me maquillais un peu il s'arrangeait l'air de rien, pour prendre subtilement soin d'enlever un peu de rouge à levre par ci, un peu d'eye liner par la...
Il me faisait des crises le matin avant que je ne sorte, me disant que ma tenue était trop provoquante,(je precise que je n'ai jamais eu un style de callgirl ! ) que j'avais un haut un peu trop transparent ...
Il m'appellait pendant les nuits que nous ne passions pas ensemble, certain que j'étais peut etre avec quelqu'un d'autre.
Il me parlait mal.
A commencé à devenir irrespectueux dans sa façon de s'adresser à moi, à etre insultant , dévalorisant en permanence.Toujours entrain de remettre en question ce que je lui disait...

Ne supportant pas d'etre accusée à tord, je passais mon temps à me justifier...
J'ai completement perdu confiance en moi.

Le pervers narcissique est épuisant, il vide l'autre de son energie...Il est impossible d'avoir une conversation ouverte avec lui, il ne se remet jamais en question, il profite, il écrase,il inflige, il acheve...Il ne laisse aucun repis à l'autre...
Au bout d'un certain temps, la personne qui est sous l'emprise du perver narcissique est tellement "dévitalisée", qu'elle ne reflechie plus par elle même.Comme "assujetie" à son emprise, elle passe plus de temps à reflechr à commenent, ne pas reveiller une crise de l'autre...

Personnellement j'ai mis beaucoup de temps à m'en sortir.
Je n'aurais pas reussi sans aide, car il me harcelait, il me poursuivait,m'esprionnait, me suivait en permanence...
Il a même commençé à harceler mes parent et ma soeur, quand il n'a plus pu me joindre sur mon portable, dont j' avais fait changer le numero...

A present toute ma vie, s'en trouve modifiée.
Toute mon approche du monde, ma façon de percevoir, de ressentir, de regarder, d'apprecier, de considerer...

A defaut d'avoir retrouvé ma confiance en moi, je garde malgres tout mon optimisme,je crois que ma vie se trouve changée en mieux.Ou plutot qu'apres cela, j'ai de meilleurs élements pour mieux la reussir.
Apres etre tombée si bas,l'analyse des faits me permet de tirer "les qualités, des defauts " des violences subies...
Tirer le bon du mauvais ,en quelque sorte, même si dit comme ça cela parait trop "surfait".
Je sais à present mieux apprecier les choses positives...

Les premiers mois qui ont suivit notre séparation ont été une véritable LIBERATION, je pouvais à nouveau vivre.
Etre, et agir sans avoir à me justifier.Vivre sans etre harcelée...
J'ai mis les souvenirs encore trop proches dans un coin de ma tête ou j'ai voulu les enterrer.
Mais assez vite, ils ont ressurgi...
Alors je me suis mise à beaucoup écrire, à analyser les choses, ces souvenirs et ça m'a beaucoup aidé.
Relationnellement parlant, apres lui je suis sortie avec plusieurs personnes absoluement adorables, à l'opposé de lui mais ayant trop perdue confiance en moi, je vivais trés mal toute l'attention et la gentillesse qu'ils me portaient, et j'ai donc assez vite mis fin à ces relations.
Pendant quelques temps j'ai eu du mal avec les compliments...les demonstrations affectives, car je me demandais "qu'elles violences derrieres elles?" ...

Paradoxalement, je n'ai jamais pensé à faire des generalitée.Je n'ai jamais pensé que tout le monde puisse etre comme lui... c'est assez curieux enfait. Aujourd hui encore , environ 1ans et demi apres que tout ça soit fini, j'ai encore beaucoup de chemin à faire...
Beaucoup de choses à apprendre, à analyser, à comprendre...

Re: Pervers narcissique manipulateur

Bonjour,
J'ai moi aussi été confronté à la violence destructrice d'un pervers narcissique.
Dans mon cas ,ce n'était pas mon pére, c'était mon petit ami...
Notre relation a durée deux ans.
Et plus notre relation avancée dans le temps plus les jeux pervers étaient destructeurs...Les premieres violence qu'il m'a faite subir ont été physique; (j'allais presque dire "juste physique".Non pas que je dedramatise la chose, mais je crois les violences morales, bien plus perfides et dévastatrices...).
Quand une de ces crises était passé, il venait s'excuser , disant qu'il ne recommencerait pas, plus "jamais". Je pardonnais. Je croyais aveuglement qu'il changerais.J'étais amoureuse.Trés.Pour la premiere fois de ma vie, et je n'aurais renoncé pour rien au monde à cette relation qui m'était chere.J'avais une vie sociale assez "intence",des amis qui avait beaucoup d'importance pour moi, avec qui j'avais l'habitude de passer beaucoup de temps...Lui était plutot taciturne et associal.Tout le temps entrain de dénigrer tout le monde, contrairement à moi qui arrivais toujours à trouver du "bon" chez les gens que je n'appreciaient pas partiulierement...
Le fait que je vois du monde ne lui plaisait pas.Il manifestait trés clairement le fait qu'il était jaloux, que mes amis étaient cons , et , un peu moins clairement, me faisait culpabilisait sur le fait, que lui n'avait jamais vraiment eu d'amis...
Au début j'ai sans vraiment y prendre garde commencé à méloigner de mes amis, puis peu à peu,j'ai finis par ne plus les voir dutout.Je ne voyais plus que lui.Je le voyais tous les jours du matin au soir, et du soir au matin.Il n'y avait plus que lui.
Les rare instant ou nous n'étions pas ensemble, il me harcelait au téléphone...

...J'ai commencée à manifester une premiere fois, l'envie et le besoin, d'avoir un peu de temps, à consacrere à es amis, à ma famille, aux choses que j'aime faire...et c'est à partir de ce moment la que tout à vraiment commencé.
Manipulations.Reflexions.Chantage.Culpabilisation à outrance...

J'ai dans un premier temps pensé, que tout changerais.Qu'il fallait juste un peu de temps, pour prendre de nouvelles habitudes, pour qu'il ai confiance, et comprennent que passer du temps avec d'autres personnes, et passer du temps sans lui ne remettrait pas en questions mon affection pour lui.
Mais non.Rien n'y faisait.
Alors j'ai clairement exprimé mon desir de le quitter ....

...Il devenait violent, me tapait dessus, me menacait pendant des heures, tant et si bien qu'à la fin, j'étais trop fatiguées ,pour lutter encore et continuer à m'affirmer avec fermetée.
Apres ces crises la , il s'excusait toujours, redevait adorable, soucieux , "mielleux" même... les premiers temps, cela me rassurait, je voyais ça comme les prémices d'un changement de comportement potentiel.Mais non.Toujours pas.

Il a commençé à se mettre dans la tête un peu plus tard que tout les hommes avec qui j'avais de rares contacts (c'est à dire les personnes qui étaient en cours avec moi, ou les amis avec qui à defaut de passer du temps, je correspondais) étaient tous des "rivaux potentiels"...

C'était absoluement invivable.
Des que je me maquillais un peu il s'arrangeait l'air de rien, pour prendre subtilement soin d'enlever un peu de rouge à levre par ci, un peu d'eye liner par la...
Il me faisait des crises le matin avant que je ne sorte, me disant que ma tenue était trop provoquante, que j'avais un haut un peu trop transparent...
Il m'appellait pendant les nuits que nous ne passions pas ensemble, certain que j'étais peut etre avec quelqu'un d'autre.
Il me parlait mal.
A commencé à devenir irrespectueux dans sa façon de s'adresser à moi, à etre insultant , dévalorisant en permanence.Toujours entrain de remettre en question ce que je lui disait...

Ne supportant pas d'etre accusée à tord, je passais mon temps à me justifier...
J'ai completement perdu confiance en moi.

Le pervers narcissique est épuisant, il vide l'autre de son energie...Il est impossible d'avoir une conversation ouverte avec lui, il ne se remet jamais en question, il profite, il écrase,il inflige, il acheve...Il ne laisse aucun repis à l'autre...
Au bout d'un certain temps, la personne qui est sous l'emprise du perver narcissique est tellement "dévitalisée", qu'elle ne reflechie plus par elle même.Comme "assujetie" à son emprise, elle passe plus de temps à reflechr à commenent, ne pas reveiller une crise de l'autre...

Personnellement j'ai mis beaucoup de temps à m'en sortir.
Je n'aurais pas reussi sans aide, car il me harcelait, il me poursuivait,m'esprionnait, me suivait en permanence...
Il a même commençé à harceler mes parent et ma soeur, quand il n'a plus pu me joindre sur mon portable, comme j'en avais fait changer le numero...
A present toute ma vie, s'en trouve modifiée.Toute mon approche du monde, ma façon de percevoir, de ressentir, de regarder, d'apprecier, de considerer...
A defaut d'avoir retrouvé ma confiance en moi, je garde malgres tout mon optimisme,je crois que ma vie se trouve changée en mieux.Ou plutot qu'apres cela, j'ai de meilleurs élements pour mieux la reussir.Apres etre tombée si bas,l'analyse des faits me permet de tirer "les qualités, des defauts " des violences subies...
Tirer le bon du mauvais ,en quelque sorte, même si dit comme ça cela parait trop "surfait".

Je sais à present mieux apprecier les choses positives...
Les premiers mois qui ont suivit notre séparation ont été une véritable LIBERATION, je pouvais à nouveau vivre.Etre, et agir sans avoir à me justifier.Vivre sans etre harcelée...J'ai mis les souvenirs encore trop proches dans un coin de ma tête ou j'ai voulu les enterrer.
Plutard ils ont ressurgis...Puis je me suis mise à beaucoup écrire, à analyser les choses, ces souvenirs et ça m'a beaucoup aidé.Relationnellement parlant, apres lui je suis sortie avec 3 personnes absoluement adorables, à l'opposées de mon lui mais ayant trop perdue confiance en moi, je vivais trés mal toute l'attention et la gentillesse qu'ils m'apportaient, et j'ai donc assez vite mis fin à ces relations.
Pendant quelques temps je trouvais trés "bizzares" les gens respectueux et gentils...j'avais du mal avec les compliments...les demonstrations affectives, car je me demandais "qu'elles violences derrieres elles?" ...

Pourtant je n'ai jamais pensé à faire des generalitée.Je n'ai jamais pensé que tout le monde puisse etre comme lui... c'est assez curieux enfait. Aujourd hui encore , environ 1ans et demi apres que tout ça soit fini, j'ai encore beaucoup de chemin à faire...Beaucoup de choses à apprendre, à analyser, à comprendre...