Le régime méditerranéen (crétois) protégerait le cerveau des AVC silencieux

Prévenir les dommages cérébraux causés par des accidents vasculaires silencieux, potentiellement dangereux, serait un autre bénéfice pour la santé du régime méditerranéen (ou régime crétois).

Dans une étude, présentée au congrès de l'American Academy of Neurology à Toronto, les personnes dont l'alimentation se rapprochait le plus du régime méditerranéen avaient un risque diminué de 36% d'avoir des dommages cérébraux causés par des accidents vasculaires cérébraux silencieux (infarctus cérébral) comparativement à celles dont l'alimentation était la plus éloignée.
Le bénéfice apparaissait particulièrement important chez les femmes qui avaient un risque de dommages cérébraux réduit de 45% comparativement à 16% chez les hommes.

La relation entre ce type de dommages cérébraux et le régime méditerranéen était comparable à celle de l'hypertension, indique Nikolas Scarmeas de l'Université Columbia (New York).

Le régime méditerranéen est riche en légumes, légumineuses, fruits, céréales, poisson et gras monoinsaturés tels que ceux qui se trouvent dans l'huile d'olive, de produits laitiers, de viande et de volaille ainsi que d'alcool, particulièrement le vin, en quantité légère à modérée.

Les chercheurs ont analysé l'alimentation de 712 personnes âgées de plus de 65 ans. Environ 6 ans plus tard, ils ont réalisé des scans du cerveau au moyen d'appareils à résonance magnétique. Un total de 238 personnes avaient au moins une région du cerveau endommagée par un AVC silencieux.

Des recherches précédentes ont montré que le régime méditerranéen est associé à un risque réduit de maladie d'Alzheimer.

Voyez également:

Popularité grandissante du régime paléolithique aux États-Unis
DOSSIER Psychomédia: Régime méditerranéen et santé

Psychomédia avec source:
WebMD