La tangerine contre le diabète et les maladies cardiovasculaires?

La tangerine pourrait comporter plusieurs effets bénéfiques pour la santé: prévention de l'obésité, du diabète de type 2, diminution du mauvais cholestérol et des triglycérides et prévention de l'athérosclérose (facteur de risque de l'infarctus et de l'accident vasculaire cérébral), selon une étude canadienne publiée dans la revue Diabetics.

Murray Huff et Erin Mulvihill de l'Université de Western Ontario ont étudié, chez la souris, les effets de la nobilétine, un flavonoïde découvert dans la tangerine. Les flavonoïdes sont connus comme ayant des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et anti-cancers.

Des souris modifiées pour présenter un syndrome métabolique recevaient une alimentation de type occidental riche en graisses et en sucre simple.

Un groupe recevait aussi de la nobilétine. Ce dernier groupe, contrairement à l'autre, n'est pas devenu obèse et n'a pas développé des taux élevés de cholestérol et de triglycérides, des taux sanguins élevés d'insuline et de glucose, et un foie gras.

Dans les études à plus long terme, la nobilétine protégeait contre l'athérosclérose et l'accumulation de plaque dans les artères, qui peuvent conduire à une crise cardiaque ou un AVC.

Les chercheurs ont aussi appliqué la nobilétine directement à des cellules de foie humain, lesquelles sécrétaient alors moins de "mauvais gras.

"Cette étude ouvre vraiment la voie à des études pour vérifier s'il s'agit d'un traitement approprié pour le syndrome métabolique et des troubles connexes chez les humains", concluent les auteurs.

En 2009, cette équipe avait montré le même type de protection avec la naringénine contenue dans un autre agrume, le pamplemousse. Mais la nobilétine est dix fois plus puissante dans ses effets protecteurs que la naringénine.

Eurekalert, Radio-Canada, NHS Choices
Tous droits réservés