Traitement de l'Alzheimer: plusieurs nouveaux médicaments en cours d'essai

Voyez également: Alzheimer: 4 médicaments inutiles, dangereux et coûteux (syndicats de médecins, fév. 2011)

Un récent colloque s'étant tenu à Montpellier faisait le point sur les essais de médicaments contre la maladie d'Alzheimer actuellement en cours. Plusieurs types de médicaments, éventuellement capables de ralentir, voire de stopper les dégâts cérébraux de la maladie, sont actuellement en cours d'essais et pourraient devenir disponibles dans les prochaines années.

Un vaccin, développé par Wyeth et Elan Pharmaceuticals, destiné non pas à prévenir mais à traiter la maladie d'Alzheimer, pourrait être prêt dans les cinq prochaines années.
Trois essais cliniques de phase II sont actuellement en cours. Les premiers résultats seront disponibles dans trois ans.

Le cerveau des malades d'Alzheimer présente deux caractéristiques principales: d'une part des plaques de peptides béta-amyloïdes s'accumulent autour des cellules nerveuses; d'autre part, des protéines tau se concentrent à l'intérieur des neurones et, à terme, les tuent.

Le vaccin a pour objectif de détruire les peptides béta-amyloïdes. Le principe est d'injecter des fragments synthétiques du peptide béta-amyloïde, afin que l'organisme fabrique des anticorps dirigés contre ce peptide pour l'éliminer.

D'autres laboratoires misent sur des injections directes d'anticorps (immunisation passive) détruire les plaques amyloïdes.

La société Baxter vient d'annoncer le début d'une étude de phase III chez 360 malades, avec une immunoglobuline constituée d'un mélange d'anticorps, déjà commercialisée dans le traitement des déficits immunitaires.

Un essai de phase III est aussi en cours avec un anticorps monoclonal, le Bapineuzumab (Elan Pharmaceuticals et Pfizer), qui se lie spécifiquement avec la protéine béta-amyloïde. L'étude inclut plus de 1 200 patients dans différents pays dont la France. Si ses bénéfices se confirment, le Bapineuzumab pourrait atteindre le marché dès 2011.

D'autres équipes espèrent modifier le cours de la maladie en bloquant l'accumulation des protéines tau dans les neurones. Un essai de phase II avec un médicament anti-tau, le Rember (methylthioninium), a donné de bons résultats. Après 19 mois, les patients traités par cette molécule étaient toujours stables sur le plan neurologique, alors que ceux sous placebo continuaient de décliner.

Si le prochain essai à large échelle est concluant, la demande d'autorisation de mise sur le marché pourrait être déposée d'ici à 2012, estime son fabricant, TauX.

Par ailleurs, un antihistaminique (un médicament anti- allergique) commercialisé en Russie, le Dimebon (latrepirdine), des laboratoires Pfizer et Medivation, semble efficace pour améliorer la mémoire et les troubles du comportement. "Ce produit qui agit sur les mitochondries fait l'objet d'un essai de phase III. Les résultats sont attendus en 2010" précise le Pr Bruno Vellas (responsable du Gérontopôle, CHU de Toulouse), qui coordonne l'étude en France.

PsychoMédia avec source:
Le Figaro

Voyez également:

Alzheimer: la vitamine B3 réduirait les symptômes et les dommages cérébraux
Le ginkgo biloba pour améliorer la mémoire et prévenir l'Alzheimer?
DOSSIER: Maladie d'Alzheimer et démences