Le ginkgo biloba ne réduit pas le risque de démence ou de maladie d'Alzheimer

Le ginkgo biloba, une plante médicinale très largement utilisée pour protéger la mémoire, ne réduit pas le risque de démence ou de maladie d'Alzheimer, que ce soit chez les personnes en santé ou celles souffrant d'un déficit cognitif léger, selon un essai clinique à grande échelle mené par des chercheurs de l'Université de Pittsburgh dont les résultats étaient très attendus.

La "Ginkgo Evaluation of Memory (GEM) Study" (1) est la première étude avec un nombre de participants nécessaire et s'étant déroulée sur un nombre suffisant d'années, disent les auteurs, pour permettre une évaluation de l'efficacité et de la sécurité de cette phytothérapie pour la prévention de la démence.
Les résultats viennent d'être publiés dans le Journal of the American Medical Association.

Dans cette recherche, 3,069 personnes âgées de 75 ans et plus, ayant ou non un déficit cognitif léger, étaient assignées au hasard à prendre 2 doses quotidiennes de 120 mg de ginkgo biloba ou un placebo. Elles étaient suivies pendant environ six ans.

"Malgré des résultats précédents indiquant que ce produit naturel de santé aurait des propriétés antioxydantes et d'autres propriétés qui pourraient favoriser la préservation de la mémoire, cet essai montre qu'en fait, il n'a aucun impact sur le développement de la démence et de la maladie d'Alzheimer", dit Steven T. DeKosky, qui a dirigé la recherche.

Le ginkgo biloba n'affectait pas, également, les taux de maladies coronariennes ou cérébrovasculaires. Certains essais avaient déjà montré une légère augmentation des accidents cérébraux et mini-accidents cérébraux chez les personnes prenant le ginkgo.

Il est possible qu'un effet aurait pu être observé si la recherche s'était déroulée sur une plus longue période parce que ces maladies se développent sur plusieurs années, dit Dr. DeKosky. L'équipe de recherche projette de poursuivre la recherche au moyen d'une technologie d'imagerie cérébrale.

Un essai avec un aussi grand nombre de participants est également en cours en Europe, mentionnent les auteurs. Les résultats de cet essai sont très attendus.

(1) Financée par le National Center for Complementary and Alternative Medicine et le National Institute on Aging.

Psychomédia avec source:
Science Daily

Voyez également:

Le ginkgo biloba pour améliorer la mémoire et prévenir l'Alzheimer?
Le ginkgo biloba pourrait réduire les dommages cérébraux d'un AVC
DOSSIER: Phytothérapie et santé mentale
DOSSIER: Maladie d'Alzheimer et démences