Alzheimer: vers un test sanguin de dépistage

Des chercheurs canadiens ont réalisé une avancée vers la création d'un test sanguin pour détecter la maladie d'Alzheimer. Il n'existe actuellement aucun test sanguin pour la maladie d'Alzheimer dont le diagnostic s'appuie actuellement sur des évaluations neurologiques, neuro-psychologiques et de neuro-imagerie coûteuses, laborieuses et souvent peu concluantes dans les premiers stades de la maladie.

Le Dr Hyman Schipper et ses collègues de l'Université McGill et de l'Institut Lady Davis pour la recherche médicale ont utilisé une nouvelle technique, la biospectroscopie proche infrarouge, pour identifier les modifications dans le plasma sanguin des personnes atteintes de la maladie.
Dans une spectroscopie proche infrarouge, différentes substances émettent ou réfléchissent de la lumière selon des longueurs d'ondes spécifiques détectables.

Les chercheurs ont analysé, au moyen de cette technique, des échantillons de plasma sanguin prélevés sur des personnes souffrant de démence précoce et de déclin cognitif léger (un état intermédiaire entre la cognition normale et la démence) et sur des personnes âgées en bonne santé. Ils ont différencié les cas d'Alzheimer avec une sensibilité de 80%.

Un nombre significatif de personnes atteintes de déclin cognitif léger ont été testés positivement, ce qui indique que le test pourrait être capable de détecter la maladie avant que les symptômes n'atteignent les critères cliniques de la démence.

La technique doit maintenant être testée par des études à plus grande échelle.

Ces travaux sont publiés dans le Journal of Alzheimer's Disease,

Psychomédia avec sources:
Le Nouvel Observateur
Radio-Canada


Voyez également:

Quels sont les critères diagnostiques de la maladie d'Alzheimer?
DOSSIER: Maladie d'Alzheimer et démences