Ronald Reagan présentait déjà des signes d'Alzheimer alors qu'il était président

Ronald Reagan, dont la maladie d'Alzheimer a été diagnostiquée en 1994, cinq ans après son départ de la Maison blanche, présentait déjà des symptômes de stade précoce de la maladie quand il était président des États-Unis (1980-1988), affirme Ronald Reagan junior, l'un de ses fils dans un livre “My Father at 100: A Memoir”, à paraître mardi à l'occasion du centième anniversaire de naissance de son père décédé en 2004 à l'âge de 93 ans.

Il a pressenti l'existence de la maladie trois ans seulement après le début du premier mandat de son père, écrit-il. "J'avais un pincement au cœur en le voyant s'empêtrer dans ses réponses, s'emmêler dans ses notes, chercher ses mots, ce qui ne lui ressemblait pas. Il paraissait fatigué et perplexe."

Une vision vivement contestée par son demi-frère, Michael Reagan. Craig Shirley, auteur de deux livres sur le président Reagan, considère de son côté que l'allégation de Ron Reagan ne repose sur aucune donnée qui le démontre.

Voyez également:

Les médicaments dangereux contre l'Alzheimer: le prochain scandale
DOSSIER Psychomedia: Maladie d'Alzheimer et démences

Psychomédia avec sources:
Europe 1, ABC News, Washington examiner
Tous droits réservés