Les étudiants sur-estiment leur compréhension: comment contrer cette tendance?

Un défi majeur pour l'apprentissage est la capacité d'évaluer sa propre compréhension.

Les étudiants ont tendance à beaucoup sur-estimer leur compréhension. "Ils sont beaucoup trop confiants sur leur apprentissage", dit John Dunlosky, professeur de psychologie à l'Université Kent étudiant la métacompréhension, c'est-à-dire l'habileté à évaluer sa propre compréhension (1), dans le cas d'apprentissage à partir de textes.
Avec sa collègue Katherine Rawson, ses recherches visent à vérifier comment l'amélioration de la métacompréhension peut améliorer l'apprentissage par soi-même.

Une façon d'améliorer la capacité d'évaluer sa propre compréhension est de se tester, dit Rawson.

Après avoir lu et étudié de l'information, attendre un moment puis essayer de se rappeler ou de résumer l'information. Ensuite, comparer l'information rappelée avec l'information originale.

"Nos recherches montrent de façon consistante que sans vérification, les gens croient souvent qu'ils se rappellent de quelque chose correctement alors que ce n'est pas le cas", précise-t-elle.

(1) De façon plus générale, la métacognition réfère à la pensée sur sa propre pensée (cognition) et au contrôle de celle-ci.

Voyez également:


Psychomédia Tous droits réservés