Dyscalculie: une anomalie cérébrale identifiée

Plusieurs enfants qui éprouvent des difficultés d'apprentissage en mathématiques souffrent de dyscalculie, un syndrome qui est semblable à la dyslexie, un trouble d'apprentissage de la lecture. Les enfants présentant une dyscalculie ont souvent de la difficulté à comprendre les quantités numériques. Il leur est difficile notamment de faire l'association entre un nombre et la quantité qu'il représente. Ce qui est similaire à la difficulté d'associer des lettre et des sons chez les enfants dyslexiques.

Dans une récente recherche Daniel Ansari et Ian Holloway ont montré que les enfants qui sont meilleurs pour associer les symboles numériques et les quantités sont aussi ceux qui ont les meilleurs résultats en mathématiques.
Les professeurs et les enseignants sont souvent non conscients que la dyscalculie développementale est aussi fréquente que la dyslexie développementale, dit Ansari.

Les recherches montrent que plusieurs enfants présentent les deux troubles. Ansari et ses collègues ont utilisé une technologie d'imagerie cérébrale pour explorer quelles différences existent entre ceux qui n'ont que des problèmes de mathématiques et ceux qui ont des problèmes de mathématiques et de lecture.

Ils ont constaté chez les enfants souffrant de dyscalculie des patterns d'activation atypiques dans le cortex pariétal. Des recherches précédentes avaient également montré des anomalies de cette région liées à ce trouble.

Il s'agit d'un pas vers une meilleure compréhension des processus cognitifs sous-tendant la dyscalculie, compréhension qui devrait aider à concevoir des outils pour améliorer la vie des enfants et des adultes qui en souffrent.

Ces travaux sont présentés dans le Journal of Experimental Child Psychology.

PsychoMédia avec source:
Science Daily

Voyez également:

La dyscalculie aussi fréquente que la dyslexie
Dyslexie et dyscalculie