Fumer nuit à la mémoire des choses à faire dans la vie de tous les jours

Le tabagisme a un impact sur la capacité de se rappeler des choses à faire dans la vie de tous les jours, montre une intéressante étude britannique publiée dans la revue Drug and Alcohol Dependence. L'étude montre aussi qu'arrêter de fumer restaure la capacité de se rappeler presqu'au même niveau que les personnes qui n'ont pas fumé.

Des études précédentes avaient montré qu'arrêter de fumer améliorait la mémoire rétrospective qui est la capacité d'apprendre de nouvelles informations et de s'en rappeler plus tard.

La nouvelle étude mesurait la mémoire prospective qui est la capacité de se rappeler d'une action à accomplir dans le futur (ne pas oublier de se rappeler), par ex. se rappeler de passer acheter du lait.

Tom Heffernan et Terence O'Neill de l'Université de Northumbria ont mené des expériences dans lesquelles des volontaires, divisés en trois groupes selon leur statut tabagique (27 fumeurs, 18 anciens fumeurs et 24 personnes n'ayant jamais fumé), devaient se rappeler de choses à faire à différents endroits du campus universitaire. Les fumeurs se sont rappelé des choses à faire dans 59% des cas, les personnes n'ayant jamais fumé dans 81% des cas et les anciens fumeurs dans 74% des cas.

Le tabagisme, souligne le chercheur, a ainsi non seulement un impact sur la santé mais aussi sur les fonctions cognitives (mentales).

Voyez également:

  • Psychomédia avec source: The Independant. Tous droits réservés.