Autisme: certains cas seraient liés aux anticorps pendant la grossesse

Des anticorps dans le sang de la mère se liant aux cellules du cerveau du foetus pourrait être la cause de certains cas d'autisme selon une récente recherche publiée dans la revue Brain, Behavior and Immunity.

Cette réaction était plus fréquente chez les mères d'enfants ayant la forme régressive d'autisme dans laquelle une période de développement typique
est suivie d'une perte d'habiletés sociales et de langage.

Ces résultats laissent entrevoir la possibilité qu'un test et un traitement prénataux puissent éventuellement prévenir la maladie chez certains enfants.

Judy Van de Water et son équipe ont analysé les anticorps IgG d'échantillons sanguins de 123 mères, 61 ayant des enfants avec l'autisme et 62 ayant des enfants avec un développement normal, et analysé la réactivité de leurs anticorps lorsqu'exposés aux protéines du cerveau.

Les résultats montrent une réactivité à deux protéines du cerveau chez 7 des 61 échantillons provenant du groupe avec autisme comparativement à aucun dans le groupe sans autisme.

Les chercheurs croient que les deux types d'autisme, celui qui apparaît précocement et celui qui apparaît plus tardivement après une période de développement normal, ont des causes et des processus différents.

Psychomédia avec source: Science Daily

Voyez également:

Qu'est-ce que l'autisme?
Autisme: Risque plus élevé chez les bébés d'un an ne répondant pas à leur nom
Autisme en France: la psychanalyse pointée par le comité d'éthique
DOSSIER : Autisme et troubles du spectre autistique

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez nos FORUMS Troubles neuropsychologiques chez les enfants.