Crèmes hydratantes et cancer de la peau: à prendre au sérieux?

Plusieurs crèmes hydratantes populaires pourraient augmenter le risque de cancer de la peau (du type carcinome spinocellulaire) en amplifiant l'effet cancérigène du soleil, selon une étude américaine sur des souris publiée dans le Journal of Investigative Dermatology.

Alors que les auteurs considèrent que leurs résultats lèvent un drapeau rouge indiquant une nécessité de poursuivre les études pour déterminer si ces crèmes posent un danger, il est encore trop tôt, selon plusieurs experts, pour se prononcer sur l'implication de cette recherche pour la santé humaine.

Les chercheurs de l'université Rutgers, Yao-Ping Lu et Allan Conney, ont fait la découverte d'un possible lien entre crème hydratante et cancer de la peau lors de recherches visant à tester l'hypothèse que la caféine pourrait prévenir le cancer de la peau dans lesquelles ils intégraient la caféine à une crème hydratante.

Ils ont ensuite appliqué 4 crèmes (Dermabase, Dermovan, Eucerin et Vanicream) sur des souris rasées une fois par jour, cinq jours par semaine pendant 17 semaines. Après une exposition à une dose de rayons UV beaucoup plus grande que celle à laquelle les humains sont exposés, la formation de tumeur était augmentée de 69%.

Ils ont aussi testé une crème ne contenant pas certains ingrédients de ces crèmes soupçonnés d'être toxique. Cette crème n'amenait pas d'augmentation dans le développement de tumeurs.

Plusieurs experts considèrent que l'exposition extrême aux rayons UV et la plus grande fragilité de la peau des souris, notamment, font que ces résultats ont peu de significations pour la santé humaine.

PsychoMédia avec sources:
Los Angeles Times
Food Consumer

Voyez également:

Café et activité physique protègeraient des cancers de la peau dus au soleil