Un lien entre parabènes des déodorants et cancer du sein?

Des chercheurs britanniques, qui ont analysé des tissus mammaires prélevés chez des femmes atteintes d'un cancer du sein et ayant subi une mastectomie, ont trouvé des traces de parabènes dans la presque totalité de ces tissus. Leurs travaux sont publiés dans la revue Journal of Applied Toxicology.

Les parabènes sont des perturbateurs endocriniens qui imitent le fonctionnement de l'hormone estrogène. Cette dernière est connue pour jouer un rôle dans le développement du cancer du sein. Les parabènes sont couramment utilisés comme agents de conservation dans les cosmétiques, les produits alimentaires et pharmaceutiques.

Un lien a été proposé entre les déodorants et le cancer du sein notamment parce qu'une forte proportion, en augmentation, des tumeurs du cancer du sein se trouve dans la partie supérieure extérieure du sein, qui est la plus proche des aisselles. Un cancer sur deux se développe dans cette partie.

Philippa Darbre (Université de Reading) et Lester Barr (Université de Manchester) ont détecté des traces d’au moins un parabène dans 99% des tissus prélevés et de cinq parabènes dans 60% de ceux-ci. Mais comme 7 des 40 femmes ont déclaré n’avoir jamais utilisé de déodorant, il existe d’autres sources potentielles d'exposition aux parabènes. Les niveaux détectés étaient 4 fois supérieurs à ceux d'une étude similaire, plus petite, menée par l'équipe du Dr. Darbre en 2004.

Des niveaux plus élevés d'un type particulier de parabène ont été détectés dans la région du sein la plus près de l'aisselle et l'incidence de tumeur était plus élevée dans cette région.

Le fait que les parabènes ont été détectés dans la presque totalité des échantillons ne montre pas qu'ils ont effectivement causé le cancer, précise toutefois Dre Darbre. Mais il justifie de poursuivre des recherches plus approfondies.

En attendant, elle suggère aux femmes de diminuer ou cesser l'utilisation de produits cosmétiques autant que possible. Nous utilisons trop de produits, dit-elle. Trop pour notre corps et trop pour l'environnement.

Une limite majeure de cette étude est qu'elle ne comparait pas les niveaux de parabènes chez des femmes atteintes du cancer du sein et des femmes en santé.

Voyez également:

Psychomédia avec sources: Wiley-Blackwell, USA Today. Tous droits réservés.