Styles de relation de couple et niveaux de conflits

Le niveau actuel de conflits dans une relation de couple est peu susceptible de changer au cours des années futures, selon une étude américaine publiée dans le Journal of Family Issues.

Claire Kamp Dush de l'Université de l'Ohio et Miles Taylor de l'Université de Floride ont analysé les résultats d'une étude menée avec 1,000 couples pendant 20 ans. Les conflits étaient mesurés selon la fréquence des désaccords: jamais, rarement, parfois, souvent ou très souvent.

Environ 16 % des couples rapportaient peu de conflits; 60% rapportaient un niveau modéré et 22%, un niveau élevé.

Il y avait une très légère diminution de la quantité de conflits dans les dernières années de l'étude, légèrement plus marquée pour les couples très conflictuels.

Les personnes qui avaient de faibles niveaux de conflits étaient plus susceptibles de partager les prises de décision. Alors que prendre les décisions ensemble pourrait créer plus d'occasions de conflits, ce n'est pas ce qui a été constaté, commente Kamp Dush. "Il se peut que si les deux conjoints ont leur mot à dire dans les décisions, ils soient plus satisfaits de leur relation et moins susceptibles de se disputer", fait-elle l'hypothèse. Ces personnes étaient aussi plus susceptibles de croire au mariage traditionnel qui dure toute la vie. Ce qui peut les amener à croire que les disputes n'en valent pas la peine, commente la chercheuse.

L'analyse du lien entre le niveau de conflit et la satisfaction conjugale montre qu'il peut y avoir deux types de couples avec de faibles niveaux de conflits. Pour cette analyse, une catégorisation (élaborée par le psychologue John Gottman) définissant 4 types de relations (volatile, validant, hostile et évitant) a été utilisée.

Les couples ayant de faibles niveaux de conflits et participant également aux décisions avaient tendance à correspondre au type validant (niveau élevé ou moyen de bonheur et niveau de conflits faible ou moyen). Environ 54 % des couples entraient dans cette catégorie. Ces couples sont engagés l'un envers l'autre et ont de faibles taux de séparation. Ils ont aussi davantage tendance à partager les travaux ménagers.

Les autres couples (6%) ayant de faibles niveaux de conflits entraient dans la catégorie des évitants. Ces couples croient au mariage traditionnel et ont une vision traditionnelle sur les rôles de l'homme et de la femme. Les hommes ont tendance à ne pas être impliqués dans les travaux ménagers.

Environ 20 % des personnes interrogées avaient des relations volatiles dans lesquelles le niveau de bonheur est moyen ou élevé et le niveau de conflit élevé. Et 20 % étaient dans des relations hostiles. Elles étaient les plus susceptibles de se séparer.

Voyez également:


Psychomédia avec source: Ohio State University. Tous droits réservés.