Dépression et diabète sont liés

La dépression est liée à un risque accru de diabète et vice versa, selon une étude publiée dans les Archives of Internal Medicine.

Frank Hu de l'Université Harvard et ses collègues ont analysé les données concernant 65,381 femmes âgées de 50 à 75 ans dont 2,844 avaient récemment reçu un diagnostic de diabète de type 2. Près de 7400 ont développé une dépression dans les 10 années suivantes.

Les femmes qui étaient atteintes de dépression avaient un risque accru de 17 % de développer le diabète, et ce, même après ajustement des données pour tenir compte de facteurs tels que le poids et la sédentarité. Celles qui prenaient des antidépresseurs avaient un risque accru de 25%.

Les femmes qui avaient un diagnostic de diabète avaient un risque accru de 29% de dépression. Celles qui prenaient de l'insuline avaient un risque accru de 53%.

Un diagnostic de diabète peut conduire à la dépression pour différentes raisons, mentionnent les auteurs: la dépression peut résulter des changements biochimiques directement causés par le diabète ou le traitement de ce dernier; elle peut aussi être une conséquence du stress et des contraintes associés à la maladie.

Quant à la dépression, elle pourrait favoriser le diabète en raison des niveaux élevés d'hormones de stress (telles que le cortisol) conduisant à des problèmes de métabolisme du glucose (sucre), une augmentation de la résistance à l'insuline et l'accumulation de graisses abdominales; tous des facteurs de diabète.

Voyez également:

Des liens entre diabète et dépression
DOSSIER Psychomédia : Dépression et santé
DOSSIER Psychomédia : Dépression

Psychomédia avec sources: PsychCentral, WebMD
Tous droits réservés