Le diabète est difficile à contrôler par médicament chez les adolescents

Quelques années après le diagnostic de diabète de type 2 chez les adolescents obèses, près de la moitié ne contrôlent toujours pas leur glycémie après quelques années malgré le traitement, selon une étude publiée dans New England Journal of Medicine.

Phil Zeitler de l'Université du Colorado et ses collègues ont mené cette étude avec 699 adolescents en surpoids ou obèses ayant récemment reçu un diagnostic de diabète de type 2.

Ils recevaient comme traitement le médicament oral Metformine (noms commerciaux : Diabamyl, Glucophage, Stagid…) seul, une combinaison de Metformine et d'Avandia (rosiglitazone, retiré du marché européen en 2010 en raison des risques d'effets secondaires cardiaques), ou la Metformine combinée à une intervention intensive visant des changements de style de vie qui favorisant la perte de poids.

Après 4 ans:

  • 52% des participants qui prenaient la Merformine seule n'avaient pas réussi à contrôler adéquatement leur glycémie pendant au moins 2 ans ou avaient dû avoir recours aux injections d'insuline;
  • 38% de ceux qui prenaient la Metformine et l'Avandia étaient dans le même cas;
  • 46 % de ceux qui prenaient la Metformine et étaient encouragés à faire des changements de mode de vie étaient aussi dans le même cas. Alors que certains adolescents avaient réussi à perdre du poids, ce n'était pas le cas pour la plupart d'entre eux. Par ailleurs, la perte de poids n'était pas associée à un meilleur contrôle de la glycémie.

Dans l'ensemble, 19% des participants ont développé des complications telles que l'hypoglycémie sévère, l'acidocétose diabétique et l'acidose lactique.

Le diabète de type 2 progresse plus rapidement vers des complications chez les jeunes, indique le Pr Zeitler.

Le mieux, soulignent les chercheurs, est vraiment de prévenir le diabète chez enfants et les adolescents.

Voyez également:

Psychomédia avec sources: WebMD, Medpage Today. Tous droits réservés.