Douleur chronique: traitement aidant l'apprentissage du contrôle

Une recherche indique qu'il peut être possible, par une méthode se rapprochant du neuro-feedback, de contrôler l'activité du cerveau pour réduire la douleur.

L'observation de l'activité du cerveau reliée à la perception de la douleur, au moyen de l'imagerie par résonnance magnétique, a permis à des gens souffrant de douleurs chroniques d'améliorer les résultats de l'application de certaines stratégies mentales pour réduire la douleur.
Les participants pouvaient observer en temps réel l'activité de la partie du cerveau responsable de la perception de la douleur (le cortex cingulé antérieur). Ils se faisaient ensuite décrire des stratétgies mentales pour essayer d'entrainer leur cerveau à répondre différemment à la douleur.

Les stratégies suggérées étaient les suivantes:

- Détourner l'attention de la douleur en la centrant sur une partie du corps non douloureuse.
- Voir la douleur comme une sensation neutre, et non douloureux, effrayant ou envahissant.
- Voir la douleur comme étant d'intensité faible ou élevée.
- Rester en contrôle de l'expérience de la douleur.

Avec la pratique, les participants démontraient une habilité plus grande à moduler cette réponse et sentait une moins grande douleur.

Afin de bien identifier qu'est-ce qui contribuait à l'apprentissage, d'autres groupes n'ont pas visualisé leurs images cérébrales mais ont leur a seulement décrit les stratégies mentales pour aider à contrôler la douleur ou on leur a montré les images d'autres parties du cerveau ou encore celles d'autres personnes.

La recherche impliquait 12 personnes dans la trentaine souffrant de douleur chronique et ayant obtenu peu de soulagement de traitements antérieurs (médication et counseling) et 36 personnes en santé qui étaient exposés à la douleur provoquée par de l'eau chaude sur une main.

Les chercheurs croient que cette recherche offre beaucoup d'espoir aux gens souffrant de douleur chronique bien que davantage de recherche soit encore nécessaire avant que cette méthode puisse être utilisée comme traitement.

Ces travaux appuient d'autres recherches qui suggèrent que changer la façon de penser à propos de la douleur peut réduire ses effets.

Les résultats de cette recherche sont publiés dans les Proceedings of the National Academy of Sciences.

Source:Bbc

Voyez également:
Douleur chronique ou récurrente chez plus de la moitié des Américains

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez nos FORUMS S'adapter à la maladie