Les émotions évoquées par la musique sont liées à des couleurs, montre une étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

Par exemple, le désinvolte Concerto n° 1 pour flute en sol majeur de Mozart est le plus souvent associé au jaune vif et à l'orange, alors que son austère Requiem en ré mineur

est plus susceptible d'être lié au gris foncé bleuté.

Stephen Palmer et Karen Schloss de l'Université de Californie à Berkeley ont mené cette étude avec 100 hommes et femmes américains et mexicains.

À partir d'une palette de 37 couleurs, les participants avaient tendance à associer la musique rapide en mode majeur à des couleurs plus claires, plus vives et plus proches du jaune alors que la musique plus lente en mode mineur était associée à des couleurs plus foncées, plus proches du gris et du bleu. La musique triste ou joyeuse permettait de prédire avec une exactitude de 95% les couleurs tristes ou joyeuses associées.

Dans une deuxième expérience, la musique était associée à des expressions faciales d'émotions puis ces expressions faciales étaient associées dans un deuxième temps à des couleurs. Les résultats ont confirmé l'hypothèse que les émotions sont responsables de l'association musique-couleur.

Ces résultats peuvent avoir plusieurs implications pour les thérapies créatives et la publicité, soulignent les chercheurs. Une application de ces résultats dans le domaine de la technologie pourrait, par exemple, être l'amélioration des visualiseurs électroniques de musique qui utilisent actuellement des couleurs au hasard.

Une prochaine étude sera menée avec des participants en Turquie où la musique traditionnelle utilise d'autres gammes que les seules mineures et majeures de la musique occidentale.

Psychomédia avec source: University of California, Berkeley. Tous droits réservés