Le saumon du Pacifique menacé par un virus: les fermes d'élevage mises en cause

Le virus de l'anémie infectieuse du saumon (AIS), un virus mortel pour l'espèce, a été décelé pour la première fois chez le saumon sauvage du Pacifique de la côte ouest canadienne, ont rapporté le Pr Richard Routledge de l'Université Simon Fraser en Colombie-Britannique (Canada) et la biologiste Alexandra Morton.

Localisé initialement dans l’Atlantique Nord (Norvège, Ecosse, Canada), le virus se rencontre désormais dans tous les grands pays producteurs de saumon d’élevage. La maladie a déjà mis à mal l’industrie du saumon d’élevage dans de nombreux pays, notamment au Chili en 2007 où il avait causé une grande baisse de la production.

La seule explication plausible de la présence du virus chez le saumon du pacifique, selon les deux chercheurs, est l'importation d’œufs de saumons de l'Atlantique par les fermes d'élevage. Cette découverte devrait amener le gouvernement à interdire l'élevage du saumon de l'Atlantique, selon la biologiste.

Les chercheurs demandent que des tests à grande échelle soient faits dans toutes les fermes d'élevage où le virus pourrait s'être propagé.

À l'état sauvage, explique Alexandra Morton, les poissons infectés sont rapidement éliminés par la sélection naturelle. Alors que dans les fermes, les agents pathogènes se transmettent rapidement d'un poisson à l'autre, et les poissons malades ne sont pas mangés par leurs prédateurs.

  • Psychomédia avec sources: Radio-Canada, Le Figaro, Inra. Tous droits réservés.