L'estime de soi comparable entre les cultures selon une nouvelle approche

La notion que les Asiatiques orientaux, les Japonais en particulier, sont effacés et ont une faible estime de soi comparativement aux Américains peut n'être qu'une vue superficielle de la personnalité asiatique selon des chercheurs ayant mesuré l'estime de soi avec une nouvelle méthode.

Plutôt que de mesurer l'estime de soi explicite, c'est-à-dire ce que les gens disent d'eux-mêmes,
le psychologue Anthony Greenwald de l'Universit de Washington et ses collègues ont mesuré ce qu'ils appellent l'estime de soi implicite ou automatique, qui est en quelque sorte une mesure des réactions des gens vis-à-vis eux-mêmes.

La méthode consiste à mesurer avec quelle rapidité une personne peut donner les mêmes réponses à des mots référant à des choses plaisantes et des mots référant à elle-même. Cette méthode est aussi utilisée pour mesurer le sexisme ou le racisme par exemples.

En utilisant ces mesures pour comparer plus de 300 étudiants dans sept universités des États-Unis, de la Chine et du Japon, les chercheurs ont observé que l'estime de soi implicite est très positive parmi les étudiants des trois pays, les Japonais démontrant une estime plus grande que les Chinois et les Américains.

Cette consistance à travers les cultures leur fait dire qu'une estime de soi implicite élevée peut être culturellement universelle.

Bien que les Asiatiques orientaux soient perçus par les autres et se perçoivent eux-mêmes comme étant modestes et effacés, "ils sont conscients qu'ils ont une vision d'eux-même fortement positive, mais la norme prévalente de modestie les empêche de l'exprimer publiquement", affirme Susumu Yamaguchi de l'Université de Tokyo, principal auteur de la recherche. "Le test a réussi à montrer l'estime de soi inexprimée", ajoute-t-il.

Les auteurs croient que les similarités entre cultures en ce qui concerne l'estime de soi peuvent provenir de similarités dans la façon d'éduquer les enfants.

"Cela peut être que les parents dans toutes les sociétés, spécialement les mères, adorent leurs enfants et les mettent sur un piedestal de telle sorte que les enfants partout dans le monde développent un concept de soi-même positif.

Source: Psychological Science, Jun2 2007 (Eurekalert)

Voyez également:

Faible estime de soi et perception biaisée de l'amour du partenaire
La sexualisation dans les média nuit à l'image de soi des adolescentes

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez notre FORUM Fonctionnement psychologique