L'estime de soi augmente régulièrement au cours de la vie (en moyenne) mais commence à décliner vers l'âge de la retraite, selon une étude publiée dans le Journal of Personality and Social Psychology.

Ulrich Orth, Kali H. Trzesniewski et Richard Robins ont mené cette étude avec 3 617 Américains âgés de 25 à 104 ans.

L'estime de soi était plus faible chez les jeunes adultes et augmentait régulièrement jusqu'à atteindre un sommet à l'âge de 60 ans et commencer à décliner. En moyenne, les femmes avaient une estime de soi plus faible que les hommes.
L'éducation, les revenus, la santé et le statut d'emploi avaient un effet sur l'estime de soi, particulièrement en prenant de l'âge. Les personnes qui avaient des revenus plus élevés et une meilleure santé (en prenant de l'âge) avaient tendance à maintenir leur estime de soi en vieillissant. Les chercheurs font l'hypothèse que ce lien s'explique par le fait que la richesse et la santé contribuent aux sentiments d'être indépendant et capable de contribuer à la famille et à la société.

Les personnes de tous âges qui étaient dans des relations satisfaisantes avaient tendance à avoir une meilleure estime de soi. Mais bien qu'elles maintenaient une meilleure estime de soi tout au long de leur vie, elles connaissaient également une baisse après 60 ans.

Le milieu de la vie est une période où le travail, la famille et les relations romantiques sont relativement stables, commentent les auteurs. À mesure que la vie avance, les gens occupent de plus en plus des positions de pouvoir et de statut, ce qui favorise l'estime de soi. En revanche, les personnes plus âgées vivent des changements de rôles tels que le nid vide, la retraite et des compétences de travail obsolètes en plus d'un déclin de la santé.

Psychomédia avec source : Eurekalert
Tous droits réservés