L'intelligence pourrait être entraînée

Il est possible d'améliorer l'intelligence par l'entraînement selon une récente recherche publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences.

Alors qu'il est généralement considéré que la sorte d'habileté nécessaire pour résoudre de nouveaux problèmes pour lesquels une personne n'a pas d'expérience, qui est appelée intelligence fluide (1), est innée et ne peut être enseignée, des chercheurs ont décrit une méthode d'entraînement qui améliore cette habilité.
La clé, selon les chercheurs, était de structurer soigneusement un entraînement de la mémoire de travail (2). Ce type de mémoire est étroitement lié à l'intelligence fluide et semble s'appuyer sur les mêmes circuits du cerveau.

Les chercheurs ont d'abord mesuré l'intelligence fluide de quatre groupes de volontaires en utilisant des tests standards. Un groupe ne participant pas à l'entraînement servait de groupe de comparaison.

Les participants s'entraînaient au moyen d'un jeu de mémoire complexe dans lequel ils mémorisaient simultanément des informations auditives et visuelles qu'ils avaient à se rappeler plus tard. Le jeu devenait graduellement plus difficile lorsque les participants réussissaient et plus facile lorsqu'ils échouaient.

Les quatre groupes s'entraînaient une demi-heure par jour pendant 8, 12, 17 et 19 jours respectivement.

Les résultats étaient frappants, commentent les chercheurs. Bien que le groupe de comparaison ait aussi fait des progrès, présumément parce qu'ils ont acquis une certaine pratique des tests de mesure de l'intelligence fluide, les progrès dans les groupes entraînés étaient substantiellement plus importants. Plus ils s'étaient entraînés longtemps, plus leurs résultats aux tests étaient élevés. Tous les participants, des plus faibles aux plus forts, ont fait des progrès.

"L'intelligence a toujours été considérée comme étant principalement un trait hérité immuable", dit Susanne M. Jaeggi, coauteure. "Nos résultats montrent qu'il est possible de l'améliorer avec un entraînement approprié."

L'entraînement était efficace, croient les chercheurs, parce qu'il impliquait plusieurs aspects reliés à la capacité de résoudre des problèmes: ignorer les items non pertinents, superviser sa performance, gérer deux tâches à la fois et relier des items entre eux dans l'espace et le temps.

Les chercheurs ignorent combien de temps les bénéfices peuvent se maintenir après l'entraînement et si un entraînement plus long amènerait des progrès supplémentaires.

(1) Le psychologue américain Raymond Cattell a introduit (1971) les concepts d’intelligence fluide et d’intelligence cristallisée comme étant des facteurs de l'intelligence générale. L'intelligence fluide est la capacité de trouver du sens dans la confusion et de résoudre de nouveaux problèmes. Il s'agit de la capacité de faire des inférences et de comprendre la relation entre différents concepts indépendamment des connaissances acquises. L'intelligence cristallisée est la capacité d'utiliser des habiletés, des connaissances et l'expérience.

(2) La mémoire de travail est la capacité de retenir et de manipuler de l'information durant une courte période (par exemple retenir un numéro de téléphone assez longtemps pour pouvoir le signaler). Cette capacité sous-tend le raisonnement complexe.


PsychoMédia avec source:
New York Times

Voyez également:

TDAH: l'entraînement de la mémoire de travail serait un traitement prometteur

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez nos FORUMS Fonctionnement psychologique.