Hyperactivité: entraîner la mémoire de travail serait un traitement prometteur

Un déficit de la "mémoire de travail" joue un rôle important dans le trouble déficit de l'attention et hyperactivité (TDAH).

La mémoire de travail est la capacité de retenir et manipuler des informations pendant une courte période de temps. Elle sous-tend le raisonnement complexe. Elle est nécessaire au bon fonctionnement des "fonctions exécutives" qui concernent l'anticipation, la planification et l'organisation d'une démarche vers un but.

Ce déficit est attribué à une anomalie dans le fonctionnement du lobe frontal.(1)
Une récente étude montre que la mémoire de travail chez les enfants ayant le TDAH peut être améliorée par un entrainement et que cette amélioration a un impact positif sur les symptômes du trouble.

Des études préliminaires ont indiqué qu'un entraînement de la mémoire de travail peut améliorer l'impulsivité (l'"inhibition de la réponse") et le raisonnement chez les enfants avec le TDHD.

Dans la récente recherche, un entrainement à l'ordinateur a été expérimenté auprès de 53 enfants (avec un groupe de comparaison et une méthode double aveugle). L'entraînement a amené des améliorations dans la capacité des mémoires de travail visuospatiale et verbale, l'inhibition de la réponse et le raisonnement complexe.

Selon les évaluations des parents, il aurait amené une réduction des symptômes d'inattention et d'hyperactivité/impulsivité.

Voyez également:

Qu'est-ce que le trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité?
TDAH: retard du développement de certaines régions du cerveau rattrapable
Médicaments et déficit d'attention/hyperactivité (DAH)
DOSSIER: Déficit d'attention avec ou sans hyperactivité (DAH)

(1) D'autres déficits associés au TDAH sont une anomalie spécifique dans les circuits du "système de récompenses" qui utilisent la dopamine et des déficits dans le traitement d'information par le lobe temporal.

Sous le dignostics de TDAH se regroupent différentes conditions neurologiques qui ne sont pas identiques d'une personne à l'autre.


Psychomédia avec source: European College of Neuropsychopharmacology.