DOSSIER Médicaments pour le traitement du trouble déficit d'attention et hyperactivité

Voyez également : Médicaments psychostimulants (TDAH) : dernières actualités.

Voici les types de médicaments généralement utilisés pour le traitement du trouble déficit d'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH). Ces médicaments ne guérissent pas le trouble mais aident à contrôler les symptômes.

Les médicaments psychostimulants

Il s'agit de la classe de médicaments la plus fréquemment utilisée.
Les stimulants agissent en augmentant les niveaux de certains neurotransmetteurs, la dopamine, l'adrénaline et la noradrénaline. Ils améliorent la concentration et le contrôle du comportement. Il y a deux types de stimulants:
  • Les stimulants à base de méthylphénidate tels que la Ritaline ou Ritalin (methylphenidate), le Concerta et le Metadate.

  • Les stimulants à base d'amphétamine tels que le Adderall et le Dexedrine.

Efficacité

Ils améliorent les symptômes de TDAH chez environ 70% des adultes et 70%-80% des enfants. Les deux types fonctionnent également bien selon l'American Academy of Pediatrics (AAP) et sont généralement considérés comme des médicaments sécuritaires avec peu d'effets secondaires.

Une étude a montré qu'un stimulant à base de méthylphénidate était plus efficace qu'un stimulant à base d'amphétamine pour le contrôle de l'inattention et l'impulsivité chez les jeunes conducteurs.

Voyez également:
TDAH: les médicaments n'aident pas à long terme selon une importante étude

Effets secondaires

Les effets secondaires les plus fréquents sont l'appétit diminué, les maux de tête et d'estomac, la difficulté d'endormissement, la nervosité et le retrait social. Ces effets peuvent être atténués en ajustant le dosage ou le moment de la journée où est pris le médicament. De 15% à 30% des enfants développent des tics (comme un clignotement excessif des paupières et des grimaces) en prenant des stimulants. Il s'agit d'un effet secondaire qui disparaît à l'arrêt du médicament.

Les psychostimulants amèneraient une légère diminution de croissance. Selon une récente revue des recherches sur le sujet, les enfants qui prennent des stimulants seraient légèrement moins grands et moins pesants. À l'âge de dix ans, ils mesureraient en moyenne 1 à 2 centimètres de moins. On ne sait pas encore si cette différence est rattrapée plus tard.

Ces médicaments stimulants peuvent élever la pression sanguine. En mai 2006, Santé Canada a émis un avertissement que les gens ayant une pression sanguine élevée, une maladie cardiaque ou d'autres problèmes médicaux devraient éviter les médicaments stimulants pour le trouble déficit d'attention et hyperactivité. Aux états-Unis et au Canada, ces médicaments doivent être accompagnés d'un avertissement concernant des risques potentiels de problèmes cardiaques et de mort soudaine. Un avertissement de risque de symptômes psychotiques (tels que l'agressivité, les hallucinations et la manie) doit aussi apparaître sur l'emballage. Voyez à ce sujet:

Les médicaments pour l'hyperactivité (TDAH) peuvent provoquer des hallucinations
Médicaments pour le TDAH liés à des symptômes psychotiques et cardiaques
La Ritaline (ou Ritalin) dans les cas de mauvais diagnostics pourrait favoriser la dépression

Ils n'amèneraient pas d'accoutumance tels que prescrits pour le TDAH chez les enfants et les adolescents et ne semblent pas conduire à l'abus. Toutefois il y a un potentiel d'abus et de dépendance avec toutes les médications stimulantes. Voyez:

L'abus de médicaments servant au traitement du TADH en hausse chez les jeunes
De plus en plus de demandes de psychostimulants pour la performance scolaire


Les médicaments non-stimulants

Le Strattera (atomoxetine) a été le premier médicament non stimulant approuvé pour le traitement du TDAH. Cette classe de médicaments est généralement considérée moins efficace que les stimulants.

Comme les stimulants, elle agit sur la noradrénaline. Elle aide ainsi à augmenter la capacité d'attention et à réduire les comportements impulsifs et l'hyperactivité. N'étant pas un stimulant elle ne se prête pas à l'abus et à la dépendance.

Effets secondaires

Cette classe n'amène pas certains des effets secondaires des psychostimulants comme l'insomnie. Elle peut toutefois amener d'autres effets sedcondaires tels que des étourdissements, des malaises à l'estomac, une baisse d'appétit, des nausées, de la fatigue, de la somnolence et des sautes d'humeur, particulièrement au début de la médication. Un avantage important de cette classe de médicaments est qu'elle agit plus longtemps et de façon plus égale sans l'effet de montagnes russes des stimulants (au début et à la fin de l'effet).

Mise en garde contre le Strattera utilisé dans le traitement de l'hyperactivité


Voyez également:

Dossier Trouble déficit de l'attention et hyperactivité

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur "Sauvegarder les paramètres" pour activer vos changements.

bonjour

Ces les meme effet que me donne les speed.juste pas de tax. Juste plus fortes doses. Ces dequelas de voir mon enfant prendre son speed legal le matin et le soir venu on lui donne un deriver de siraquelle .ouain vraiment comme un toxicomane qui gere son speed et son temps pour recuperer . Les 2 produit si on arrette du jour au lendemain on fait des mechant saut dhumeur a peter les plomb .mon travaille je suis concentrer au max. Mon enfant aussi avec son medicament .mais les effets secondaire son les meme . Mon enfant a pas le choix de ce geler il faut qui fite dans le système scolaire. Je suis un de pendant au speed et quand j'ai vu son regard la première dose de bifentin ou ritalin il etais geler a 7 ans criss sa fait 3ans maintenant et les dosse font juste augmenter juste pour lempecher de vivre ses emotion a sa facon ces une bolle a lecole. Donc quand le prof repette 20 foix la meme consigne ces sur que sa fait capoter a la lonque . La directrice qui ns a obliger a lui donner les medicament devrait savoir cecque ces detre geler 365 par annee et ensuite pt que les ecole changerai d idee sur la pillule miracle .ses dequelas de voir la future generation sur les pillule comme sa .. chu un toxico et je sait en reconnaitre dautre etk il vont le devenir et apres on va leur dire koi de pas se geler .on les a oubliger a faire de 6ans a pas de temps pour cesser le medicament speed legal . Faut pas oublier la depression a 18 ans quand ik finira lecole et son medicament legale sa fait mal de voir les parents etre oubliger par les ecole de medicamener nos enfant sous peine de revoie et ensuitebla dpj et toute les restes de marde !!! Dsl pour le langage mais ces la realiter

salut je suis entierement

salut je suis entierement daccord avec toi en conaissance de cause c pareil comme le speed pis c deguelasse de se faire mette la pression a lecole pour geler la face de nos enfant parce que les professeur sont plus capable de gerer une classe de 25 pis que le systeme pharmaceutique veut s'enrichir....

Bonjour

Bonjour je comprend totalement ton point de vue mais ces a te demander ece que toi tu a un tda/h? Je suis agée de 29 ans j'ai commencer ma médicamentation a 22 ans et je suis fruster que mes parents non pas voulu me médicamenter avant! j'aurais peut-être pus faire un métier que je voulais vraiment j'ai du traverser des échec sur échec tout au long de ma vie car je me situait pas dans la normal des gens je ces se que c'est avoir a se faire répéter 20 fois.... Dans ma vie j'ai éseiller ben des choses... il est prouvé par l'expérience de beaucoup de gens que les personne médicamenté plus jeunes finisse avec des meilleur emploi plus tard, seront plus alerte des danger de la drogue même que le % des enfants devenue adult qui sont toxicane est considérablement inférieur de beaucoup! une personne qui n'est pas atteint du TDA/h qui prend nos médicament vont avoir un terrible de buzz mais quelqu'un atteint de se syndrome n'auront pas se high, seulement si leur doze est trop forte. beaucoup me disent sa rend les enfants zombie désoler il sont zombie car la médicamentation est trop forte ou inadéquate! Et oui les médicament pour le TDA sont extrêmement addictif il est donc la responsabilité du parent a le contrôler comme la fin de semaine ne donner aucun med. ou diminuer leur dose si il est indispensable pour eux. Je suis maintenant en 2e année en comptabilité et je réeussi très bien( mention honneur) je ne bois pas et ne consomme plus. je suis bien . Le TDA un pas un imagination il est un syndrome et il y a des manières a passer par dessus comme des routine ferte et tenue constante. Les personne qui ont un TDA/h médicamenter ou non on des tendence depressive. Les medicament aide les enfants a être au meme niveau des autres cela les aidera a avoir un meilleur estime d'eux et il y aurai même moin de chances qu'il devienne intimider ou qu'il intimide. J'ai un garcons de 9 ans je ses qu'il a un tda depuis qu'il a 3 ans et je toujour refuser qu'il prenne quoi que se soit jusqu'a ce qu'il est presque failli sa 3e année maintenant il réeussi bien et est pleinement conscient de la situation et il fait de gros effort pour le controler!

Depuis tout jeune

Moi, j'ai un tdah depuis que je suis jeune, si j'avais pas eu de ritalin à l'école jamais j'aurais avancé dans vie, tellement que mon prof de première année du primaire avait dit à mes parents que j'étais débile. Avant que je sois médicamentée, j'ai eu une évaluation et se sont rendu compte que dans bcp de points javais 2 ans d'avance de mon age sauf que cétait mon attention, concentration et impulsion le problème. Il m'ont fait passer le test avec des ventouse sur la tête et c là qu'il m'ont prescrit du ritalin. Dans le temps yavais bcp d'effets secondaire, je faisais déjà de l'insomnie à 8ans et j'avais pas faim et aussi quand je prenais pas mes médocs j'étais comme en sevrage. Au secondaire, j'AI lâcher le ritalin a cause des maudit effets secondaire, j'ai réussi de peine et de misère mon secondaire, retourné au cégep et la la dépression a commencé... j'ai quitté après une session... J'ai été mis en arrêt p-ê 2 ans... ensuite j'ai recommencer à travailler... mais j'avais de la misère à suivre et j'étais encore bin dépressive... alors mon doc m'a dit que p-ê du au tda alors je me suis fait prescrire du concerta pusique les effets secondaires sont bcp moins pire... alors ca recommence à aller mieux depuis que j'ai mes médocs, sauf que je suis toujours au ssi dépressive et c là que je me refait mettre en arrêt 4 ans, j'ai eu plusieurs diagnostique, dtah avec humeur dépressive, ensuite j'ai été bi polaire et après mon hospitalisation 2 semaine en psychiatrie, yen n'ont conclue que finalement en plus de mon tdah j'avais un trouble de personnalité limite.... Je comprenais enfin pk, javais toujours des impulsions si incontrollable, le pk javais des perte de mémoire, et anxiété, saute d'humeur, difficulté à gerer les émotions et tout le tralala... Maintenant, je ne peux plus me passer de mon concerta car il diminue bcp mes impulsions... Je suis prise à vie avec des anti dépresseur et probablement du seroquel sinon je retombe toujours en dépression et j'ai toujours des saute d'humeur... Mais avec ca je vis bien, apres 4ans d'arrêt de travail (et ils pensaient que je ne pourrais p-ê plus jamais travailler) ca fait 3 mois que je travaille et ca va bien! Tout ça pour vous dire, que vivre avec des problématiques en santé mentale ou tdah, tu peux ten sortir! ;-)