Qu'est-ce que le trouble déficit de l'attention et hyperactivité (TDAH)? (Définition, symptômes, diagnostic)

Les enfants, adolescents ou adultes qui souffrent du trouble déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) présentent soit un déficit de l'attention, soit une hyperactivité et une impulsivité, mais le plus souvent les deux (sauf chez les filles), de façon plus fréquente et plus sévère que ce qu'on observe habituellement dans leur groupe d'âge. Le diagnostic se fait souvent à l'âge scolaire alors que les symptômes nuisent à l'adaptation et toucherait 3% à 5% des enfants.

Voici les critères du DSM IV (1) pour le diagnostic de ce trouble.
A. Présence soit de (1), soit de (2):

(1) six des symptômes suivants d'inattention (ou plus) ont persisté pendant au moins 6 mois, à un degré qui est inadapté ou ne correspond pas au niveau de développement de l'enfant:
    Inattention
    (a) souvent, ne parvient pas à prêter attention aux détails, ou fait des fautes d'étourderie dans les devoirs scolaires, le travail ou d'autres activités
    (b) a souvent du mal à soutenir son attention au travail ou dans les jeux
    (c) semble souvent ne pas écouter quand on lui parle personnellement
    (d) souvent, ne se conforme pas aux consignes et ne parvient pas à mener à terme ses devoirs scolaires, ses tâches domestiques ou ses obligations professionnelles (cela n'est pas dû à un comportement d'opposition, ni à une incapacité à comprendre les consignes)
    (e) a souvent du mal à organiser ses travaux ou ses activités
    (f) souvent, évite, a en aversion, ou fait à contrecoeur les tâches qui nécessitent un effort mental soutenu (comme le travail scolaire ou les devoirs à la maison)
    (g) perd souvent les objets nécessaires à son travail ou à ses activités (p.ex., jouets, cahiers de devoirs, crayons, livres ou outils)
    (h) souvent, se laisse facilement distraire par des stimulus externes
    (i) a des oublis fréquents dans la vie quotidienne
(2) six des symptômes suivants d'hyperactivité-impulsivité (ou plus)ont persisté pendantau moins 6 mois, à un degré qui est inadapté et ne correspond pas au niveau de développement de l'enfant:
    Hyperactivité
    (a) remue souvent les mains ou les pieds, ou se tortille sur son siège
    (b) se lève souvent en classe ou dans d'autres situations où il est supposé rester assis
    (c) souvent, court ou grimpe partout, dans des situations où cela est inapproprié (chez les adolescents ou les adultes, ce symptômes peut se limiter à un sentiment subjectif d'impatience motrice)
    (d) a souvent du mal à se tenir tranquille dans les jeux ou les activités de loisir
    (e) est souvent "sur la brèche" ou agit souvent comme s'il était "monté sur ressorts"
    (f) parle souvent trop

    Impulsivité
    (g) laisse souvent échapper la réponse à une question qui n'est pas encore entièrement posée
    (h) a souvent du mal à attendre son tour
    (i) interrompt souvent les autres ou impose sa présence (p. ex., fait irruption dans les conversions ou dans les jeux)

    B. Certains des symptômes d'hyperactivité-impulsivité ou d'inattention ayant provoqué une gêne fonctionnelle étaient présents avant l'âge de 7 ans.
C. Présence d'un certain degré de gêne fonctionnelle liée aux symptômes dans deux, ou plus de deux types d'environnement différents (p. ex., à l'école - ou au travail- et à la maison).

D. On doit mettre clairement en évidence une altération cliniquement significative du fonctionnement social, scolaire ou professionnel.

E. Les symptômes ne surviennent pas exclusivement au cours d'un trouble envahissant du développement, d'une schizophrénie ou d'un autre trouble psychotique, et ils ne sont pas mieux expliqués par un autre trouble mental (p. ex., trouble thymique, trouble anxieux, trouble dissociatif ou trouble de la personnalité).

D'autres caractéristiques, ne servant pas à poser le diagnostic, sont souvent présentes, selon l'âge: une faible tolérance à la frustration, des accès de colère, de l'autoritarisme, de l'entêtement, une insistance fréquente et excessive à ce que les demandes soient satisfaites, une labilité de l'humeur, une démoralisation, une dysphorie, des réactions de rejet de la part des autres et une faible estime de soi.

Ce trouble est souvent mal compris, le manque d'application pour les tâches étant souvent interprété comme de la paresse, un refus des responsabilités ou un comportement d'opposition. Les relations familiales sont souvent tendues, d'autant plus que les variations dans la symptomatologie peuvent amener les parents à croire que la mauvaise conduite est délibérée. La symptomatologie a tendance à s'aggraver dans les situations qui demandent un effort intellectuel soutenu ou celles qui manquent d'attrait et de nouveauté.

Voyez également:

TDAH : dernières actualités
DOSSIER : Déficit d'attention et hyperactivité
DOSSIER : Déficit d'attention, hyperactivité et médicaments

(1) DSM-IV, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux ("Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders"), publié par l'American Psychiatric Association.

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur "Sauvegarder les paramètres" pour activer vos changements.

Qu'est ce que le TDA avec ou sans H

Avoir un enfant TDA sans H, c'est être plus gendarme que mère, c'est avoir un enfant de 10.5 ans a qui il faut ABSOLUMENT tout répéter, TOUT LE TEMPS, ( la douche, c'est tout les jours , le calecon sale, c'est au sale, et pas par terre au wc, ou sur la table a manger, ...etc) C'est un enfant qui ne regarde jamais dans les yeux,qui est en général très intelligent et très bon à l'école, mais qui a d'énormes difficultées d'attention. C'est avoir un enfant qui n'acquiert que très difficilement les automatismes, qui présente un réel soucis pour l'alpprentissage de la nage ou du mouvement de pédalage ( vélo), par exemple. C'est avoir un enfant qui souffre de cela, et qui est mal dans sa peau, et souffrir de se sentir impuissante. Ce sont des séances de neuro-psy, qui ne servent pas à grand chose. C'est un enfant qui, une fois devenu ado, se mettra statistiquement 10 à 18 fois plus en danger qu'un autre ( conduite scooter, automobile, et autres comportements dangereux). Et qui aura autant de probabilitées en plus d'avoir un comportement d'adiction ( cigarette, alcool, drogue), qu'un autre ado lambda. Et encore je ne me plains pas, il n'a pas le coté hyperactif. Mais lorsqu'on est seule à élever un enfant TDA, avec ou sans H, et qu'on est soit meme très malade, ce n'est vraiment pas évident.

Je comprends

Bonjour,

Je comprends et je pense que nous aussi on est dans le cas.

Notre enfant a 4 ans et demi et ne tiens pas en place, il n'écoute pas, il a énormément de mal à se concentrer, est toujours à vouloir tout, mais quand il l'a, cela ne lui convient pas.

il n'est jamais satisfait de ce qu'il a et ne tiens pas d'importance "affective" au jouets et divers élément qui l'entoure ( tout se qui lui plaît pas doit allez à la poubelle ).

Il est toujours dans le conflit avec nous, il est très intelligent et nous pousse dans les derniers retranchements.

Il arrive à se souvenir très bien mot a mot de chose qu'on lui a dite il y a 6 mois ou 1 ans mais quand on lui parle, il est complètement ailleurs et va faire tout le contraire de ce qu'on lui demande.

En moyenne ses journées sont très agitée et il n'est jamais ou presque jamais fatigué.

Prenons l'exemple d'une journée d'école ou il se réveille a 6h du matin ( alors qu'il peux dormir jusque 7 ) va a l'école a 8h , joue au foot, va à la piscine, ne fait pas de sieste, fait les activités de la journée, on va le recherche vers 17h il veux encore faire plein de chose, il va coucher vers 20h 20h30 et parfois on l'entends jouer dans sa chambre jusque 22h et n'est jamais fatigué.

Nous sommes suivis pas pédopsychologue, neuro-pédiatre, pédopsychiatre et toujours rien.

On a vraiment l’impression d’être dans une impasse et nous n'arrivons plus à le gérer.

Tout les jours nous fatiguent de plus en plus et nous n'avons aucune solutions, l'ambiance se détériore de jour en jour et les spécialistes nous disent ha bhen il faut attendre 6/7 ans pour poser un diagnostique car il est trop jeune.

Ils nous disent vous avez tenu 4 ans ainsi vous tiendrez bien encore 2 ...

Franchement à bout ... et aucune solutions en vue.