Alors que l'homéopathie est de plus en plus dénoncée en Europe et en Amérique du Nord et que des pressions s'exercent pour le déremboursement, le laboratoire Boiron publie, le 1er avril, une enquête Ipsos qui montre que 53% des Français utilisent des produits homéopathiques. Ces derniers seraient utilisés par 8 foyers sur 10 dont 20% ignoreraient leur nature.

Ils sont principalement pris pour des "pathologies chroniques et aigües" dont les maladies hivernales (56%), les bleus ou les bosses (52%), contre le stress (41%), les poussées dentaires (28%) et les allergies (26%).

Ils sont utilisés par les adultes (53%), les enfants (45%) et les animaux de compagnie (10%).

Leur utilisation serait en hausse comparativement à 2004, affirme le compte-rendu de l'enquête. Selon Investir.fr, les ventes de produits homéopathiques de Boiron ont reculé de 1,1 % en 2010, pour se situer à 520,4 millions d’euros.

L'homéopathie consiste à traiter les maladies avec des doses infinitésimales (diluées dans l'eau) de substances (minérales, végétales ou animales) aptes à produire, chez des personnes en santé, des symptômes analogues à ceux de ces maladies. Par exemple, pour l'insomnie, la caféine extrêmement diluée est un traitement homéopathique proposé.

  • Une analyse de 200 articles scientifiques publiée dans le Lancet en 2005, montrait que les effets de l'homéopathie ne reposent que sur l'effet placebo. À la parution de cet article, l'action en bourse du laboratoire Boiron avait chuté de 7 %.

Psychomédia avec sources:
Le Parisien, Investir.fr
Tous droits réservés