Médicaments stimulants pour le traitement du TDAH: mise en garde

Le Ritalin et le Dexedrine utilisés pour le traitement du trouble déficit d'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) doivent maintenant, aux États-Unis, inclure sur leur emballage un avertissement concernant des risques potentiels de mort soudaine, de problèmes cardiaques et de symptômes psychotiques (tels que l'agressivité, les hallucinations et la manie).
Ces risques potentiels sont reliés au fait que ces médicaments stimulants peuvent élever la pression sanguine.

L'Adderall affiche déjà un avertissement qu'un mauvais usage peut causer des problèmes cardiaques.

Quant au Strattera, qui n'est pas un psychostimulant, il n'est pas visé par cette directive. Toutefois il affiche un avertissement concernant un risque plus élevé de pensées suicidaires.

En mai 2006, Santé Canada a émis un avertissement que les gens ayant une pression sanguine élevée, une maladie cardiaque ou d'autres problèmes médicaux devraient éviter les médicaments stimulants pour le trouble déficit d'attention et hyperactivité.

Cette recommandation fait suite à une étude préliminaire auprès de 676 000 patients dans laquelle on a rapporté une fréquence plus élevée d'attaques cardiaques et d'accidents cardio-vasculaires chez les adultes et les enfants prenant des stimulants tels que le Ritalin, l'Adderall et le Concerta. Le risque était toutefois plus élevé pour les adultes que pour les enfants.

Plusieurs experts ont exprimé des réticences vis-à-vis cette recommandation émise avant que le danger ait été démontré plus clairement, disant que l'avertissement va amener les parents à craindre un médicament qui s'avère bénéfique en améliorant les performances scolaires et les habiletés sociales des enfants présentant un TDAH.

Les critiques de ces médicaments cependant considèrent plutôt que non seulement ils sont dangereux mais souvent non nécessaires et trop prescrits. Ils reprochent à la FDA (Food and Drug Administration) d'imposer un avertissement qui sera largement ignoré et qui fait reposer la responsabilité sur les médecins et les consommateurs plutôt que de retirer des médicaments dangereux pour la santé du marché.

Source: News.com.au et Webmd.com

À consulter également

  • Dossier: Déficit d'attention avec ou sans hyperactivité
  • Dossier: Types de médicaments utilisés pour le traitement du TDAH

  • Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez nos forums Troubles psy. chez l'enfant et l'adolescent