Les enfants souffrant d'hyperactivité ont plus de risque de dépression à l'adolescence

Les enfants atteints du trouble déficit d'attention avec hyperactivité (TDAH) ont un risque 10 fois plus élevé de souffrir de dépression à adolescence, selon une étude américaine publiée dans les Archives of General Psychiatry.

Benjamin Lahey et ses collègues des Universités de Chicago et de Pittsburgh ont suivi 123 enfants, âgés entre 4 et 6 ans, ayant un diagnostic de TDAH et 119 enfants n'ayant pas le trouble jusqu'à ce qu'ils aient atteints 18 à 20 ans.
18 % de ceux qui avaient un diagnostic de TDAH entre 4 et 6 ans ont développé une dépression à l'adolescence, ce qui était 10 fois plus que dans le groupe de comparaison. Ils étaient également 5 fois plus susceptibles d'avoir déjà pensé au suicide et 2 fois plus susceptibles d'avoir fait une tentative.

Les filles étaient à plus grand risque de développer une dépression et les enfants dont les mères avaient déjà souffert d'une dépression étaient également plus à risque.

Voyez également:


Psychomédia avec sources: Examiner, National Post
Tous droits réservés