Une alimentation riche en vitamine E protégerait contre la maladie de Parkinson

Une alimentation riche en vitamine E protégerait contre la maladie de Parkinson, selon une recherche publiée dans le Lancet Neurology du 19 mai. La vitamine E, qui est un antioxydant, se trouve dans des légumes aux feuilles vertes, notamment les épinards, des noix et des huiles végétales.

Les chercheurs ont revisé huit études entre 1966 et mars 2005 cherchant à déterminer si les vitamines C et E et le bêta carotène avaient un impact sur les chances de développement de cette maladie dégénérative du cerveau.
Ils ont trouvé que la prise modérée de vitamine E abaissait le risque. La vitamine C et le bêta carotène ne semblent pas avoir d'effet protecteur contre cette maladie. Ils estiment toutefois que ces résultats, qui proviennent de données observationnelles, doivent être confirmés par des recherches avec groupe contrôle au hasard. Ils ne peuvent pour le moment affirmer que les suppléments de vitamines apportent la même protection. Rappelons aussi qu'en forte dose la vitamine E est toxique.

La maladie de Parkinson, irréversible, affecte 1% des personnes de plus de 65 ans dans le monde. Près de 100 000 Canadiens souffrent de cette maladie neurodégénérative qui se manifeste principalement par des troubles du mouvement.

Psycport

Pour vous exprimer sur ce sujet, visitez nos forums Santé et bien-être ou Adaptation à une maladie