L'explosion des cas d'Alzheimer, de Parkinson et de diabète liée aux nitrates?

Une importante augmentation des taux de mortalité de la maladie d'Alzheimer, de la maladie de Parkinson et du diabète est survenue dans les dernières décennies en parallèle avec une augmentation de l'exposition aux nitrosamines dans l'alimentation et l'environnement selon une recherche américaine publiée dans le Journal of Alzheimer's Disease.

Les nitrosamines, nitrates et nitrites (1) peuvent provoquer des dommages à l'ADN, un stress oxydatif, la mort de cellules et le cancer. Ils ont aussi été associés à la résistance à l'insuline, rapportent les auteurs, Suzanne de la Monte de l'Université Brown et ses collègues.
L'augmentation rapide des taux de ces maladies dans les récentes décennies ne peut pas être expliquée par la génétique, considèrent les chercheurs.

Si l'hypothèse de l'exposition aux nitrates, nitrites et nitrosamines (par le biais de l'alimentation, du tabagisme et de l'utilisation de produits tels que les engrais) s'avère exacte, disent les chercheurs, "des solutions potentielles incluraient d'éliminer l'utilisation des nitrites et nitrates dans les aliments et l'agriculture; de prendre des mesures pour prévenir la formation de nitrosamines (1) et d'employer des mesures sécuritaires et efficaces pour décontaminer la nourriture et l'eau avant la consommation humaine".

Certaines nitrosamines sont ajoutées aux aliments pour différentes raisons. Le nitrite de sodium, par exemple, est ajouté à la viande et au poisson pour prévenir la production de toxines par la bactérie Clostridium botulinum. Elles sont aussi utilisées pour préserver les viandes et leur ajouter de la couleur et de la saveur.

D'autres sources d'expositions sont les produits de caoutchouc et de latex, les engrais, les pesticides et les produits cosmétiques.

Des études précédentes ont montré que des changements cellulaires provoqués par les nitrosamines sont similaires à ceux qui se produisent lors du vieillissement normal et dans des maladies caractérisées par une résistance à l'insuline.

Les chercheurs ont étudié les tendances de mortalité de 1968 à 2005. Durant cette période, les taux de décès de la maladie d'Alzheimer ont été multipliés par 150 chez les personnes âgées entre 75 et 84 ans et par 800 chez celles âgées de 85 ans et plus.

Des données sur la maladie de Parkinson n'étaient disponibles qu'à partir de 1980. De 1980 à 2005 les taux de décès ont triplé chez les 75 à 84 ans et ont été multipliés par 6 chez les plus de 85 ans.

Quant aux taux de décès du diabète, ils ont atteint leur niveau plus bas dans les années 1980 et augmenté jusqu'à atteindre un plateau dans les 3 ou 4 années précédent 2005.

Ces variations ont été comparées avec les tendances de consommation du fast food, l'utilisation d'engrais contenant du nitrite, les ventes des grandes industries de transformation de la viande et la consommation de grains, toutes des mesures indirectes de l'exposition aux nitrosamines de 1955 à 2005.

De forts parallèles ont été constatés entre les augmentations dans les expositions et les taux de mortalité. La consommation d'engrais contenant du nitrogène a augmenté de 230% entre 1955 et 2005 et a doublé entre 1960 et 1980, "juste avant l'épidémie de résistance à l'insuline", rapportent les chercheurs. De plus, les ventes des chaînes de fast-food et de l'industrie de transformation de la viande ont été multipliées par 8 de 1970 à 2005 et la consommation de grains a été multipliée par 5.

"Les expositions aux nitrites et aux nitrosamines par le biais de la nourriture, de l'eau, et de l'agriculture ont augmenté juste avant et pendant le même intervalle (que l'augmentation des taux de mortalité pour ces maladies) en raison de la prolifération d'aliments préparés, des exigences accrues pour la conservation des aliments (stockage et transport sur des longues distances) et l'utilisation d'engrais", analysent les chercheurs.

(1) La formation de nitrosamines, classées substances cancérigènes par l’OMS, résulte de la combinaison de nitrites ou de nitrates avec les protéines de la viande. Les nitrites et nitrates sont utilisés comme agent conservateur des aliments.

Psychomédia avec source:
Medical News Today

Voyez également:

Des additifs alimentaires (phosphates) pourraient stimuler le cancer du poumon
Hyperactivité : couper les colorants et certains additifs alimentaires