L'accouchement naturel ou par césarienne influence le lien avec le bébé

Les mères qui accouchent naturellement répondent davantage aux pleurs de leur bébé que celles qui choisissent d'avoir une césarienne, selon des chercheurs de l'Université Yale (États-Unis) publiée dans le Journal of Child Psychology and Psychiatry.

Selon ces derniers, cette différence pourrait s'expliquer par les hormones libérées lors de la naissance.
Les contractions qui font partie de l'accouchement vaginal déclenchent la libération de l'hormone oxytocine (ou ocytocine) qui est considérée comme jouant un rôle dans l'élaboration du comportement maternel. L'accouchement par césarienne ne déclenche pas la même libération d'hormones.

Des recherches ont aussi montré un lien entre l'accouchement par césarienne et la dépression post-partum.

Dr James Swain et ses collègues ont réalisé ces images cérébrales 2 à 4 semaines après la naissance chez 12 femmes dont la moité avait accouché naturellement et l'autre moitié avait choisi d'accoucher par césarienne.

Les différences dans l'activité cérébrale ont été observées dans des régions qui non seulement semblent influencer la réponse de la mère à son enfant mais qui contrôlent aussi l'humeur.

Le fait que les accouchements par césarienne résultaient d'un choix plutôt que de complications médicales n'exclut pas que des facteurs de personnalité ou d'engagement vis-à-vis le processus de la naissance ait pu contribuer à ces résultats.

Selon Belinda Phipps, du National Childbirth Trust britannique, "l'attachement entre la mère et le bébé est très important et répondre aux pleurs du bébé est une partie importante de cet attachement. Les femmes qui subissent une césarienne devraient être encouragées immédiatement après la naissance à prendre leur bébé contre leur peau et se faire offrir un soutien pratique pour les aider à nourrir leur bébé et en prendre soin".

Voyez également:

L'attachement mère-enfant serait lié au niveau d'ocytocine pendant la grossesse
DOSSIER: Grossesse et maternité