L'attachement mère-enfant serait lié au niveau d'ocytocine pendant la grossesse

Le niveau de l'hormone ocytocine (aussi appelée oxytocine) dès le début de la grossesse serait prédicteur des comportements d'attachement mère-enfant selon une étude publiée dans la revue Psychological Science.

Chez les animaux, l'ocytocine, surnommée l'hormone de l'amour et de l'attachement, est importante pour le développement des comportements parentaux et des liens familiaux. Peu de recherches avaient été réalisées sur le lien entre ocytocine et comportements parentaux chez les humains.
Ruth Feldman, professeur de psychologie à l'Université Bar-Ilan en Israel, a mené la première étude pour démontrer le lien entre ocytocine et attachement chez les mères humaines. Son équipe a mesuré le niveau d'ocytocine dans le plasma chez 62 femmes enceintes durant leur premier et leur troisième trimestres ainsi que durant le premier mois suivant l'accouchement.

Les chercheurs ont également observé les interactions entre les mères et les bébés. Le niveau d'attachement était défini selon quatre aspects: le regard, l'affect, le toucher et les vocalisations. Les mères ont également complété un questionnaire et un interview sur leurs pensées, leurs sentments et leurs comportements liés à leur attachement à l'enfant.

Les résultats sont fascinants, considèrent les auteurs. Les niveaux initiaux d'ocytocine au premier trimestre de la grossesse prédisaient les comportements d'attachement.

Les mères ayant les niveaux les plus élevés de l'hormone tout au long de la grossesse et durant le mois suivant, rapportaient aussi plus de comportements confirmant la formation d'une relation exclusive (par exemples, chanter une chanson spéciale à l'enfant, le nourrir et le baigner d'une façon spéciale). Ces mères étaient aussi davantage préoccupées par des pensées concernant la sécurité de l'enfant et son avenir.

L'ocytocine semble préparer les mères à s'engager dans des comportements d'attachement, disent les chercheurs. Les résultats montrent que l'hormone est reliée aux aspects mentaux aussi bien que comportementaux de l'attachement. Plus généralement, cette étude confirme qu'il y a une continuité, entre les espèces, dans les mécanismes qui soustendent les expressions de l'attachement spécifiques aux espèces.

L'ocytocine a été liée dans des recherhces précédentes à l'attachement sexuel chez les humains et aux amitiés intimes, rapporte Feldman. On sait aussi que l'allaitement amène la libération d'ocytocine. Dans des travaux précédents, Feldman et des collaborateurs ont montré que les niveaux d'ocytocine tendent à être faibles chez les mères souffrant de dépression post-partum.

PsychoMédia avec source:
Life Science

Voyez également:

L'accouchement naturel ou par césarienne influence le lien avec le bébé
L'ocytocine influence les comportements et le niveau de stress dans les couples